Un mercato en demi-teinte pour les Lions de l’Atlas

Le mercato estival arrive à sa fin. Une fenêtre des transferts peu concluante pour les Lions de l’Atlas, à l’excepté d’Achraf Hakimi qui a tiré son épingle du jeu. Si la plupart ont décidé d’évoluer en Turquie, d’autres ont préféré des championnats plus compétitifs tandis que certains ont choisi des destinations inattendus. Tour d’horizon sur les transferts des Oussoud. 

Achraf Hakimi au PSG, star du mercato 

Au niveau africain et marocain, le transfert le plus commentée de ce mercato est sans aucun doute celui de Achraf Hakimi. Champion d’Italie avec l’Inter Milan et défenseur le plus prolifique d’Europe, l’international marocain a attiré tous les regards.

Contraint de quitter Milan à cause de la crise financière, l’ancien du Real Madrid a fait tourner toutes les têtes du vieux continent, avant de tomber dans les filets du très convaincant Paris Saint-Germain.

En effet, le PSG a déboursé 71 millions d’euros (y compris les bonus) pour acquérir les services du latéral polyvalent, ce qui fait de lui le défenseur le plus cher de l’histoire du club.

Désormais, il fait les beaux jours de la Ligue 1 et a déjà marqué 1 buts et délivré 2 passes décisives en 4 matchs. Sa connexion avec Kylian Mbappé et sa vitesse font déjà l’unanimité en France.

Formé au Real Madrid et révélé en prêt au Borussia Dortmund (2018-2020), le Lion de l’Atlas n’avait rejoint l’Inter Milan que l’été dernier et il sort d’une saison très réussie avec les Nerazzurri, salué par un titre de champion d’Italie.

Le PSG frappe fort pour attirer une recrue de choix dans son flanc droit, identifié comme une faiblesse depuis plusieurs saisons. En sélection, tous les espoirs reposent sur la star marocaine, en marge des qualifications à la Coupe du Monde 2022.

Mention bien pour Imran Louza, assez bien pour Achraf Lazaar

Nouveau visage de la tanière des Lions de l’Atlas, Imran Louza a visiblement séduit Vahid Halilodzic après son passage très remarqué au FC Nantes, grâce auquel il a gagné sa place en Premier League, au sein de Watford.

Louza a rejoint Watford en juin pour un montant de 10 millions d’euros. Le Franco-marocain a signé un contrat de cinq ans qui le maintiendra à Vicarage Road jusqu’en 2026.

Lors de la saison dernière, le joueur de 22 ans a joué un rôle crucial qui a empêché son ancien club, le FC Nantes d’être rétrogradés au deuxième niveau français. Avec les Canaris, il a disputé 66 matches pour 12 buts marqués.

C’est donc un profil qui risque de faire du bien à l’équipe nationale, qui cherche à se renforcer pour les prochaines échéances. Louza est capable de jouer large mais occupe principalement une position centrale au milieu de terrain, soit dans un rôle défensif, soit plus en avant.

Watford s’est attaché les services d’un Marocain en laissant partir un autre, Achraf Lazaar à la recherche d’un temps de jeu au Portugal a quitté le club de Premier League dans lequel il n’a pas brillé.

L’international marocain s’est engagé avec Portimonense en Primeira Liga où il a signé pour une durée de deux ans. L’ancien de  Newcastle voit cette signature comme ce qu’il lui fallait pour passer un cap dans sa carrière.

Arrivé libre de tout contrat, Lazaar a signé avec une clause libératoire de 20 millions d’euros. Son choix a cependant été facilité par l’intérêt que lui a porté le club de Portimão. Le joueur âgé de 29 n’a pas été retenu par Vahid Halilhodzic pour les qualifications à la CDM 2022.

La Turquie, l’Eldorado de nombreux Lions de l’Atlas

S’il y a une destination qui a séduit plusieurs joueurs marocains c’est bien celle de la Turquie. Ayoub El Kaabi, Hamza Mendyl, Yacine Bammou, Younès Belhanda ou encore Nassim Boujellab, tous ont opté pour le championnat turc.

Grand habitué du championnat turc, Younès Belhanda a choisi de signer chez le nouveau promu, Adana Demirspor, après avoir été remercié par son club, Galatasaray.

Belhanda avait rejoint Galatasaray en 2017, après une saison correcte à l’OGC Nice où il avait été prêté par le Dynamo Kiev. Il a remporté le championnat de Turquie en 2018 et 2019.

Pour sa part, Yacine Bammou a quitté, en début juillet Caen direction Ümraniyespor. Le joueur marocain vivra sa deuxième expérience dans le championnat turc, après avoir évolué sous les couleurs de Alanyaspor lors de la saison 2019-2020. Ce dernier devra faire ses preuves, s’il souhaite prétendre à une place en sélection, alors qu’il n’a plus été rappelé depuis 2018.

Novice dans le championnat européens, Ayoub El Kaabi a également décidé de donner une nouvelle dimension à sa carrière. Après une expérience peu concluante en Chine au sein de Hebei Fortune, le désormais ex-Wydadi a quitté les Rouges pour s’engager également en Turquie.

L’ancienne star de la Renaissance Sportive de Berkane a signé un contrat de 2 ans avec Hatayspor, après avoir fait les beaux jours du Wydad de Casablanca, les aidant à s’adjuger le titre de champions du Maroc.

Par ailleurs, l’ex-botoliste a déjà ouvert son compteur but samedi 28 août 2021, participant à la large victoire de Hatayspor contre Alanyaspor (5-0).

Quant à Hamza Mendyl, l’objectif est avant tout de se relancer. Placardisé par Schalke 04, relégué en deuxième division allemande, l’international marocain va retrouver un temps de jeu dans les rangs de Gaziantep FK.

Âgé de 23 ans, le joueur, passé par Lille et Dijon, n’est jamais parvenu à s’imposer en Allemagne, et a fait le bon choix de quitter la Bundesliga pour pouvoir espérer retrouver une place au sein de la sélection.

Soufiane Rahimi cède à l’appel du Golfe 

Grand artisan de la victoire des locaux au CHAN 2021 et star incontesté du Raja de Casablanca, Soufiane Rahimi a fait un choix inattendu pour son futur dans le football. Approché par de nombreux clubs européens ou encore africains à l’image du Torino, les Girondins de Bordeaux ou encore Al-Ahly, l’ex-Rajaoui a pris la décision de s’engager avec le club émirati Al Ain. Le Marocain a concrétisé son engagement avec le club en signant pour 4 saisons.

Les anciens ne s’essoufflent pas

Bien loin d’une retraite en club, nombreux anciens cadre de l’équipe nationale à l’image de Mehdi Benatia, Marouane Da Costa ou encore Nordin Amrabat n’ont pas encore dit leur dernier mot.

C’est le cas de Nordin Amrabat. Si son petit frère Sofyane a trouvé sa place au sein de la Fiorentina et de la sélection où il est un élément indispensable, Nordin, du haut de ses 34 ans retourne en Europe, cette fois-ci en Grèce en s’engageant deux saison avec l’AEK Athènes FC après avoir  évolué trois saisons au club saoudien Al-Nassr.

Amrabat avait joué également pour le PSV Eindhoven, le Galatasaray, le Watford FC et les deux clubs espagnols Malaga FC et CD Leganés. Si Vahid pense que son temps est révolu au sein du Mountakhab, tous les supporters marocains n’oublieront jamais ses années de bons et loyaux services, notamment en Coupe du Monde 2018 durant laquelle il avait été acclamé comme un héros.

A l’instar de Amrabat, l’ancien capitaine des Lions de l’Atlas marque également son retour dans le vieux continent. Medhi Benatia a signé un contrat de trois ans en faveur du club de Fatih Karagümrük. Huitième du championnat de Süper Lig l’an dernier, l’écurie basée à Istanbul a donc réussi à attirer dans ses filets un défenseur et un joueur d’expérience, dont sa dernière se trouvait à Al-Duhail.

En effet, l’ancien du Bayern Munich a annoncé sa décision de quitter Al-Duhail après deux ans et demi. Il a aidé l’équipe à remporter la Coupe de l’émir du Qatar 2019 et le titre de champion un an plus tard.

Transféré au Qatar en janvier 2019, Benatia avait quitté la Juventus de Turin après avoir été mis à l’écart par son coach Massimo Allegri.

Un mercato en demi-teinte pour les Lions de l’Atlas Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page