Rupture des relations entre Rabat et Alger : Appels arabes «à la retenue»

Après l’annonce unilatérale de l’Algérie de la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, plusieurs parties arabes ont fait part de leurs regrets, et appelé à la retenue.

En ce sens, le Royaume d’Arabie Saoudite a exprimé, ce mercredi, ses regrets « pour l’évolution des relations entre les frères du Royaume du Maroc et de la République algérienne démocratique et populaire ».

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a en ce sens, fait part de «l’espoir du Royaume de voir se rétablir les relations entre les deux pays dans les meilleurs délais ».

L’Arabie Saoudite a ainsi appelé « les frères des deux pays à privilégier le dialogue et la diplomatie pour trouver des solutions aux questions litigieuses, à la faveur de l’ouverture d’une nouvelle page dans les relations entre les deux pays frères, qui sert les intérêts des peuples, assure la sécurité et la stabilité de la région et renforce l’action arabe commune ».

Pour sa part, le Parlement arabe s’est dit «profondément préoccupé» face à cette évolution des relations entre l’Algérie et le Maroc, appelant les deux pays à «prioriser les liens fraternels qui les unissent et les intérêts de leurs peuples frères».

Ceci requiert à la fois de faire montre de retenue et d’éviter l’escalade, estime le Parlement arabe dans un communiqué, exhortant les deux pays à «engager un dialogue constructif pour apaiser les tensions et discuter des questions controversées entre eux dans un cadre arabe fraternel», pour surmonter cette crise dans les plus brefs délais.

En tant que «puissances majeures et influentes dans le système arabe et régional », poursuit le Parlement arabe, le Maroc et l’Algérie « portent une grande responsabilité dans le renforcement de la solidarité arabe et le rejet des différences et de la division».

Même son de cloche du côté du secrétaire général de la Ligue, Ahmed Aboul Gheit, qui a exprimé son «profond regret» suite à la décision de l’Algérie de rompre ses liens diplomatiques avec le Maroc, appelant les deux pays à «faire preuve de retenue» et à «éviter une nouvelle escalade».

Pour rappel, Alger a annoncé mardi sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc à partir du jour même.

«L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc à partir d’aujourd’hui», a déclaré en ce sens le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, lors d’une conférence de presse à Alger.

Dans la soirée, le ministère marocain des AE, a rendu public un communiqué qui souligne que le Royaume du Maroc «a pris note de la décision unilatérale des autorités algériennes ».

Tout en disant « regretter cette décision complètement injustifiée mais attendue – au regard de la logique d’escalade constatée ces dernières semaines – ainsi que son impact sur le peuple algérien », le Royaume a affirmé rejeter catégoriquement « les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent ».

Et d’assurer que le Maroc, quant à lui, « restera un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien et continuera d’agir, avec sagesse et responsabilité, pour le développement de relations intermaghrébines saines et fructueuses ».

Rupture des relations entre Rabat et Alger : Appels arabes «à la retenue» Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page