Tchad: L’ancien président Hissène Habré décède en prison au Sénégal

L’ancien président tchadien Hissène Habré est décédé, ce mardi 24 août, dans une prison sénégalaise où il purgeait une peine de perpétuité à laquelle il avait été condamné en 2016, notamment pour crimes contre l’humanité.

En annonçant ce décès, le ministre sénégalais de la Justice Malick Sall, Habré, 79 ans, « a été remis entre les mains de son Seigneur », mais selon des médias locaux, l’ex- chef de l’Etat tchadien aurait succombé au Covid-19.

A noter que Habré a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, à la suite du coup d’État qui a renverse Goukouni Oueddei.

Le 30 mai 2016, il avait été condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l’humanité et torture, notamment pour viols et esclavage sexuel, ainsi que pour crimes de guerre, par les Chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises.

Le 27 avril 2017, une Chambre d’appel a confirmé le verdict et a ordonné à Habré de payer près de 123 millions d’euros pour l’indemnisation des victimes.

Son procès, intervenu 25 ans après les faits et la fuite de Habré au Sénégal, avait été la première utilisation de la compétence universelle sur le continent africain.

Tchad: L’ancien président Hissène Habré décède en prison au Sénégal Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page