Elections : le retrait d’El Mouâtassim brouille les cartes d’El Othmani à Salé

Le maire de Salé et directeur du cabinet du Chef du gouvernement, Jamaâ El Mouâtassim, a refusé de se porter candidat tête de liste du PJD dans la même ville, indiquent des sources bien informées au sein du parti de la Lampe.

Considéré comme l’un des dirigeants les plus influents au sein du Parti Justice et Développement (PJD), Jamaâ El Mouâtassim, a refusé la recommandation du secrétariat général du parti pour briguer un nouveau mandat à la tête du Conseil communal de la ville de Salé.

Selon des sources bien informées, El Mouâtassim aurait présenté ses excuses au secrétaire général du PJD, Saâd Eddine El Othmani, justifiant son refus par des raisons de santé.

D’après lesdites sources, El Othmani aurait essayé en vain de pousser ce dirigeant, réputé proche de son rival Abdalilah Benkirane, à reconsidérer sa décision.

El Othmani a tenu une réunion avec des responsables du parti à Salé afin de trouver un successeur à l’influent dirigeant PJDiste. À la suite de cette réunion, le choix s’est porté sur l’ingénieur Bahae Eddine Akdi qui occupe le poste d’adjoint au maire de Salé.

D’autre part, les excuses d’El Mouâtassim ont retardé les déclarations de candidatures des candidats de la liste du PJD qui n’ont pas encore été soumises.

Le PJD comptait sur El Mouâtassim, qui entretenait de bonnes relations avec le reste des partis à Salé, pour continuer à la tête du Conseil communal de cette ville, mais son retrait a obligé El Othmani à battre ses cartes, précisent les sources de Hespress Ar au sein du parti de la Lampe.

À noter que le délai limite de dépôt des candidatures pour les prochaines élections devrait se terminer mercredi prochain.

Elections : le retrait d’El Mouâtassim brouille les cartes d’El Othmani à Salé Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page