L’Intérieur veut drainer des compétences solides aux administrations des Régions

Le Conseil du gouvernement de ce lundi 23 août 2021 devrait approuver un projet de décret relatif à la nomination aux postes de direction dans les administrations des Régions et les principes, les normes, les conditions ainsi que les modalités de nomination dans ses postes et les salaires et indemnités qui y sont associés.

Préparé par le ministère de l’Intérieur, ce projet vise, à l’instar du décret relatif à la nomination dans les postes de responsabilités dans les communes et les arrondissements, dont Hespress Ar détient une copie, à rendre l’administration des régions plus attractives en matière de drainage des compétences que ce soient celles travaillant dans le secteur public ou celles issues du secteur privé.

Le ministère de l’Intérieur cherche ainsi à combler le déficit des compétences que connaissent les régions étant donné que celles-ci ont d’ores et déjà des missions larges et variées dans le domaine du développement régional ainsi que les autres prestations de services au profit des usagers.

Le projet de décret limite les postes de responsabilité dans l’administration de la région aux postes de Directeur général des services, Directeur des affaires de la Présidence et du Conseil, Directeur, Chargé de mission, Chef de département et Chef de service.

Pour de meilleures administrations des Régions

La nomination à ces postes se fera par décision du Président de la Région soumise à l’aval du ministre de l’Intérieur selon des principes et des critères garantissant le mérite, l’égalité des chances et le respect de l’approche genre.

Il est prévu que le ministre de l’Intérieur rende une décision précisant les conditions dans lesquelles se fera la nomination aux postes de Directeur général des services ainsi que celui de Directeur des affaires de la Présidence et du Conseil.

D’un autre côté, ledit projet prévoit d’offrir au Directeur général des services le même salaire qu’un Secrétaire général d’un ministère pendant que le Directeur des affaires de la Présidence et du Conseil recevra le salaire d’un Directeur d’une administration centrale.

S’agissant du Chargé de mission, il percevra une rémunération forfaitaire de 18.000 dirhams en plus des indemnités de déplacement.

Les chefs de département et les chefs de service recevront en plus des salaires réguliers, la même indemnité accordée aux chefs de départements et chefs de service dans les administrations de l’État.

La nomination au poste de Directeur général des services et Directeur des affaires de la Présidence et du Conseil pour une période qui prend fin avec l’expiration du mandat du Conseil régional. La période pourrait être prorogée d’une manière spontanée, pour une durée déterminée, par une décision du ministre de l’Intérieur.

L’Intérieur veut drainer des compétences solides aux administrations des Régions Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page