Afghanistan: L’aéroport de Kaboul ciblé par des tirs, les Etats-Unis tentent de rassurer l’Asie

En Afghanistan, le pays reste toujours dans l’instabilité totale depuis la prise du pouvoir de la part des talibans. Des tirs ont visé l’aéroport de Kaboul, censé être protégé pour évacuer les civils voulant quitter le pays. Les Etats-Unis, critiqués, tentent de garder le cap face à la catastrophe humanitaire qui se profile.

« Cette mission d’évacuation est dangereuse. Elle implique des risques pour nos forces armées et est menée dans des conditions difficiles », a déclaré le président américain lors d’un discours à la Maison Blanche, vendredi, affirmant que cette mission est « la plus difficile de l’histoire ».

« Je ne peux pas promettre ce qu’en sera l’issue finale »‘, a également reconnu le chef de la Maison Blanche lors de son discours entouré de sa vice président, du chef du Pentagone et du chef de la diplomatie américaine.

Lundi, alors que les Etats-Unis et l’Otan ont négocié des assurances de sécurité aux alentours de l’aéroport de Kaboul pour permettre les évacuations d’ici la fin du mois d’août, et ont réussi à prendre le contrôle du niveau sécuritaire à travers des milliers de soldats déployés, l’aéroport a quand-même été ciblé par des tirs.

Des soldats américains et allemands ont échangé des tirs avec des inconnus lundi à l’aéroport de Kaboul, faisant trois blessés et un mort, un garde Afghan. Les tireurs n’ont pas pu être identifiés pour le moment.

L’armée allemande qui a annoncé l’information sur Twitter, ont indiqué que les soldats allemands ont pris part à des échanges de tirs ultérieurs » sans plus de détails.

Depuis la reprise du pouvoir par les talibans en Afghanistan, le pays vit un véritable deuil national, et des millions d’Afghans craignent pour leur avenir.

Ces tirs, interviennent alors que le président Joe Biden pourrait accepter de maintenir des troupes au-delà de la date prévue du 31 août, et que malgré les promesses des talibans, la sécurité autour de l’aéroport n’est pas garantie.

Plusieurs civils munis de tous les documents pour permettre leur évacuation, n’arrivent toujours pas à accéder à l’aéroport de la capitale, tandis que d’autres Afghans ont été tués autour de l’aéroport, et leur meurtre n’est toujours pas élucidé.

« Il y a des discussions en cours entre nous et l’armée au sujet de la prolongation. Nous espérons ne pas avoir à prolonger, mais il y aura des discussions, je suppose, sur l’état d’avancement du processus » d’évacuation, a déclaré le président américain dimanche soir, laissant la porte ouverte à une extension de la date finale des évacuations face au chaos

Dans une tentative de rassurer les partenaires des Etats-Unis en Asie, la vice-présidente américaine Kamala Harris, a commencé une tournée asiatique et a promis lundi un « engagement pérenne » des Etats-Unis en Asie.

« Notre administration a promis un engagement pérenne à Singapour, en Asie du Sud-Est et dans l’Indopacifique », a-t-elle affirmé depuis Singapour avant de se rendre au Vietnam. « La raison pour laquelle je suis ici est parce que les Etats-Unis sont un leader mondial, et que nous prenons ce rôle au sérieux », a-t-elle assuré.

Afghanistan: L’aéroport de Kaboul ciblé par des tirs, les Etats-Unis tentent de rassurer l’Asie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page