Le Maghreb touché par de virulents feux de forêts ravageant des centaines d’hectares

Le réchauffement climatique n’a pas épargné les côtes du sud de la méditerranée provoquant ces derniers jours des vastes incendies de forêts dans les pays du Maghreb. Dernier pays touché en date, le Maroc. 

Après la Tunisie et l’Algérie avec ces centaines de feux déclarés dans la région de Kabylie, c’est au tour du nord et du sud du Maroc d’être frappés par de vastes incendies ayant ravagé des hectares de terres agricoles et de palmeraies.

La rive sud de la méditerranée est elle aussi victime de la hausse des températures ces dernières semaines, après un mois de juillet, ayant été le plus chaud jamais enregistré, un record de chaleur pour le mois d’août est à prévoir.

Avec des températures caniculaires avoisinant les 45 degrés et du vent, des feux se sont rapidement déclenchés en Tunisie, où 150 incendies se sont déclenchés lundi dernier. Parmi ces incendies 12 feux de forêts, a indiqué la protection civile locale

« Aucune perte humaine n’est à déplorer depuis le déclenchement de la vague d’incendies en juin dernier », et tous les incendies ont été maîtrisés et plusieurs familles ont été évacuées. Dans le pays, depuis le mois de juin, 165 incendies se sont déclarés en Tunisie détruisant 4.810 hectares de forêts, le double par rapport à l’année précédente.

Le plus lourd bilan a été enregistré en Algérie, où plus de 100 feux de forêts se sont déclenchés en même temps. Les autorités algériennes ont annoncé dès le lendemain des premiers incendies que leur origine était criminelle.

Cette déclaration a conduit la population déjà abattue et sous tension, à faire la chasse à l’homme. Un jeune homme venu aider les habitants d’un village à éteindre les flammes, a été pris pour un pyromane et s’est vu lynché sauvagement en public et brulé à vif jusqu’à ce que mort s’en suive.

A cause de ces incendies et du retard de l’aide internationale, quelque 90 personnes, dont 33 soldats, sont mortes ou portées disparues depuis une semaine. Lundi après-midi, la Protection civile algérienne a annoncé que la plupart des feux étaient maitrisés et que 15 foyers étaient encore en feu, dans 9 Wilayas, précisant que plus de 41 feux ont été éteints ces dernières 24 heures.

Enfin, au Maroc, plusieurs feux se sont déclarés cette dernière semaine dans le pays, non seulement dans l’extrême nord du pays mais aussi dans le sud, notamment aux alentours des hauteurs de la ville de Chefchaouen et dans le sud dans la région de de Zagora (dans les communes d’Agdz et de Tamezmoute),où selon les témoignages, chaque semaine, un nouvel incendie s’est emparé des palmeraies de la région, ravagent des milliers de palmiers et dattiers.

Dans le nord, en l’espace de trois jours, des feux se sont déclenchés non loin de la ville de Chefchaouen, et ont décimé sur leur passage pas moins de 725 hectares de forêts. Plus de 500 personnes, dont des pompiers et des militaires sont toujours mobilisés pour éteindre ces feux.

Des avions bombardiers ont été envoyés pour aider à maitriser ces feux dont l’origine n’est toujours pas connue, une enquête à été ouverte pour déterminer les causes de ces feux. Le Maroc traverse ces derniers jours une vague de chaleur importantes ces derniers jours qui doit continuer au moins jusqu’à mardi.

Le Maghreb touché par de virulents feux de forêts ravageant des centaines d’hectares Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page