Les ministres du G7 appellent les talibans à respecter le droit de ceux qui veulent quitter l’Afghanistan

Malgré les assurances verbales des talibans qui cherchent une reconnaissance internationales après leur prise violente du pouvoir en Afghanistan, les dirigeants mondiaux ont du mal à leur faire confiance. Jeudi, les chefs de la diplomatie des 7 pays les plus riches du monde ont appelé ces insurgés à respecter leur engagements notamment de sécurité des étrangers et des Afghans voulant quitter le pays. 

Lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, les parties se sont mises d’accord pour appeler les insurgés à éviter toute attaque ou tout autre action visant à entraver les opérations d’évacuations de civils étrangers et de certains Afghans.

Depuis que le pays est retombé sous l’emprise des extrémistes talibans à la faveur du retrait des troupes américaines et internationales de l’Otan courant mois d’août, le pays vit dans l’insécurité totale et dans la peur. Des milliers de personnes ont quitté leur domicile et ont tenter de fuir les talibans, dont le retour est synonyme d’un enfer sur terre pour les Afghans, après 20 ans de presque stabilité.

« Les ministres du G7 ont appelé les talibans à garantir un passage en toute sécurité aux ressortissants étrangers et aux Afghans souhaitant partir », a déclaré dans un communiqué Dominic Raab, le chef de la diplomatie du Royaume-Uni dont le  pays qui assure actuellement la présidence du « groupe des 7 » (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni), pays aussi qui vivement critiqué Washington pour son retrait désordonné qui a facilité le retour des talibans.

Les ministres ont rappelé par ailleurs leurs inquiétudes concernant la stabilité de la région, affirmant en outre que « les talibans doivent s’assurer que l’Afghanistan n’abrite pas une menace terroriste pour la sécurité internationale ».

Cette réunion des ministres des Affaires Etrangères des 7 puissances mondiales précédait une rencontre virtuelle entre les dirigeants de ces mêmes pays en amont d’un sommet la semaine prochaine consacré à la situation en Afghanistan.

Jeudi, les ministres ont appelé les talibans à « respecter leurs engagements à assurer la protection des civils, et sont sérieusement préoccupés par les informations faisant état de représailles violentes dans certaines parties de l’Afghanistan », et ont souligné l’importance du respect du droit international humanitaire en de pareilles circonstances.

Les ministres du G7 appellent les talibans à respecter le droit de ceux qui veulent quitter l’Afghanistan Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page