Les Etats-Unis projettent d’évacuer 30.000 personnes mais la menace des talibans reste toujours présente

Les Etats-Unis continuent de rapatrier des milliers d’Américains et d’Afghans ayant travaillé pour les Américains pendant leur mission s’étant écoulée sur deux décennies. Selon le Pentagone, déjà 7.000 personnes ont été évacuées et l’objectif serait de sauver 30.000 personnes de la menace des talibans qui ont récemment repris le pouvoir de force en Afghanistan. 

« Depuis le début des opérations d’évacuation le 14 août, nous avons transporté par avion environ 7.000 évacués », a dit le général Hank Taylor, un haut responsable du Pentagone, lors d’une conférence de presse, ajoutant que Washington est prête à augmenter la cadence des évacuations dans les jours à venir.

Depuis la prise du pouvoir par les insurgés talibans, des milliers d’Afghans tentent de fuir leur pays par crainte d’être dépossédés, de vivre dans la peur et la misère sous le régime extrémiste des talibans. Dans l’aéroport de Kaboul, des Afghans se sont même accrochés aux réacteurs des avions pour tenter de fuir.

Les images terribles de corps tombant les uns après les autres de haute altitude et celles d’avion accueillant plus de 5 fois sa capacité, ont fait le tour du monde et ont choqué. Le président américain Joe Biden a été vertement critiqué pour sa gestion du retrait des troupes américaines qui a précipité le retour des talibans en seulement 10 jours.

Les Etats-Unis avaient déjà commencé à évacuer son personnel diplomatique et d’autres ressortissants américains ou des Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis, notamment en tant qu’interprètes pour l’armée américaine, demandant un visa d’immigration spéciale (SIV) par crainte des représailles des talibans en juillet. Au total, ce sont pas moins de 12.000 personnes qui ont été évacuées depuis la fin juillet.

Le responsable américain a assuré que les entrées à l’aéroport de Kaboul étaient sécurisées et que les Etats-Unis sont prêts à augmenter la cadence des vols et à « maximiser la capacité de chaque avion » militaire pour évacuer le plus grand nombre de personnes. Les avions militaires américains peuvent transporter entre 5.000 et 9.000 personnes chaque jour, a-t-il affirmé.

Pour sécuriser encore plus l’espace aérien et les avions américains, 5.200 militaires américains ont été déployés à l’aéroport, a avancé le général et des avions de combat F18 volent au-dessus de la capitale pour « assurer une sécurité renforcée ».

Selon un document rédigé par un groupe d’experts de l’ONU, malgré les affirmations médiatiques des talibans qui assurent qu’ils ne veulent pas se venger, ces derniers ont intensifié leur recherche des personnes ayant travaillé avec les forces américaines et de l’Otan.

Les talibans auraient créés des lites de personnes par ordre de priorité pour les personnes qu’ils envisagent d’arrêter. Parmi eux, se trouvent des Afghans ayant occupé des postes de responsabilités au sein des forces armées afghanes, de la police et des unités de renseignement, indique l’ONU dans son document.

Jeudi, les dirigeants des principales agences de l’ONU ont appelé la communauté internationale à apporter son soutien financier pour aider 16 millions de personnes en Afghanistan. Le montant de ces aides est estimé à 1,3 milliard de dollars, mais selon les chefs des agences onusiennes seulement 37% des fonds demandés ont été reçus.

« Le peuple afghan a plus que jamais besoin de notre soutien. Nos organisations s’engagent à l’aider et à le protéger. Nous resterons en Afghanistan et nous tiendrons nos promesses », écrivent-ils dans leur déclaration signée par les principaux dirigeants du Comité permanent inter-organisations, comme le chef des opérations humanitaires des Nations unies Martin Griffiths, les patrons du Programme alimentaire mondial, David Beasley, et de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ou encore le Haut Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi

Les Etats-Unis projettent d’évacuer 30.000 personnes mais la menace des talibans reste toujours présente Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page