Chefchaouen : Des hectares partis en fumée, et ça continue, aucune victime a déploré

Dans la soirée du samedi 14 août, un feu a été déclenché dans les forêts de Chefchaouen, au Nord du Maroc. Suite aux fortes températures qu’a connues le pays ces derniers jours, quelque 200 HA de forêts ont été ravagés par les feux. 

La propagation rapide de l’incendie a incité les habitants de la région à quitter les lieux après que les flammes aient encerclé leurs maisons. Des dizaines d’habitants, locaux et voisins, se sont même porté volontaire pour aider les autorités compétentes à calmer les feux et sécuriser ainsi les habitations mais aussi les cultures agricoles menacées.

Cela dit, « aucune victime n’est à déplorer, la priorité ayant été donnée à la prévention de la propagation du feu vers les zones habitées » a déclaré à la paresse, Rachid El-Anzi, directeur régional du département des eaux et forêts à Chefchaouen.

Les équipes pompiers se sont ainsi mobilisé pour calmer l’incendie dont les causes sont méconnus à ce jour, précipitant ainsi l’arrivé des représentants de la collectivité locale, des services des eaux et forêts, des membres de la protection civile et des forces auxiliaires qui se sont précipités sur les lieux de l’incendie pour soutenir les efforts déployés sur le terrain. Ces derniers ont été soutenus par des camions-citernes et plus de 30 mécanismes d’extinction.

De plus, les autorités ont déployé quatre avions « Canadair » bombardiers d’eau de la Royal Air Force pour participer aux efforts d’extinction des flammes, renforcées par plus de 300 membres des forces auxiliaires, des pompiers, des agents des eaux et forêts et divers services de sécurité pour tenter de mettre fin à la propagation du feu.

À ce jour, cet effrayant incendie continue de ravager les forêts des montagnes de Chefchaouen, plus précisément, le parc naturel de Bouhachem. Les feux ont encerclé trois quartiers résidentielles. Il s’agit de Douar Aghbalou, Douar Bni Bouhar et Douar Lbaâbaâ.

Selon Bilal Khayron, président de « Ajial« , l’Association pour l’Enfance et la Jeunesse, « l’incendie qui a éclaté au début de la forêt de la montagne de « Yama Sona », a dévasté de vastes zones des composants de la forêt, composées principalement de chênes-lièges et de graminées secondaires ».

L’acteur associatif nous indique que les flammes entourent actuellement les maisons, réfutant les rumeurs circulant concernant la maîtrise de l’incendie. Il a confirmé que le feu se dirigeait vers la forêt de douar Al-Homar dans la commune de Tankoub.

Ainsi, les pompiers sur place ont eu du mal à éteindre l’incendie en raison des routes cahoteuses, en plus de la présence de mauvaises herbes qui ont contribué à la propagation des flammes. Mais les efforts se poursuivent tout de même pour maîtriser les feux après plus de 24 heures de travail continu sur le terrain.

Chefchaouen : Des hectares partis en fumée, et ça continue, aucune victime a déploré Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page