Controverse: Le transfert de Sami Hien vers le Raja était-il légal?

Le transfert du joueur burkinabè Sami Hien vers le Raja pour trois ans a été accompagné d’une grande polémique. Son ancien club, le Salitas FC, juge que le transfert du joueur illégal. 

Nouveau coup dur pour le Raja de Casablanca qui fait face à deuxième épisode de transfert à problèmes comme celui de Ben Malango depuis le TP Mazembe. Après avoir annoncé la signature du nouveau joueur burkinabè de 24 ans, son club a rapidement réagi pour dénoncer l’illégalité de cet accord.

Dans un communiqué, le club burkinabè a annoncé avoir saisi sa Fédération de football pour annuler le transfert et indique avoir suivi ce dernier par le biais des réseaux sociaux. Le club a affirmé que le joueur est toujours sous contrat pendant un an, et estime donc que le transfert est illégal, il compte ainsi faire valoir ses droits.

De son côté, l’agent du joueur a montré les preuves que Sami Hien a terminé son contrat avec le Salitas FC avant de signer avec le Raja, soutenant que le transfert s’est conclu dans la légalité.

L’affaire fait le buzz sur les réseaux sociaux puisque le président du club burkinabè a lui aussi sorti un document attestant que le contrat de Sami Hien était toujours en cours et ne devait prendre fin qu’en 2022.

Selon le site africafootunited qui cite des sources concordantes, le milieu de terrain aurait effectivement prolongé son contrat d’un an dans le dos de son agent. Son agent l’aurait finalement reconnu plus tard en affirmant que son client ne l’avait pas informé.

Sami Hien aurait donc renouvelé son contrat d’un an en juillet 2020 et ce dernier ne devait prendre fin qu’en mai 2022. Selon la même source, la transfert de Sami Hien ne sera toutefois pas annulé et il pourra rejoindre dans les prochains jours son compatriotes au sein du Raja, Soumaila Ouattara.

En effet, un accord aurait été trouvé entre les trois parties, le joueur et les deux clubs qui permettra à à Sami Hien de rejoindre le Raja pour 3 ans, et au Salitas de toucher 10.000 dollars pour ce transfert, et de toucher également une partie du montant sur un second transfert si le Raja venait à revendre le joueur.

Controverse: Le transfert de Sami Hien vers le Raja était-il légal? Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page