Sebta : renvoi de plus de 740 mineurs non accompagnés vers le Maroc

Les autorités espagnoles de la ville occupée de Sebta ont commencé, ce vendredi, à renvoyer les mineurs non accompagnés marocains non accompagnés, qui sont entrés dans le préside au cours du mois de mai, après avoir conclu un accord avec le Maroc pour les expulser.

Les médias espagnols ont rapporté que les autorités de la ville occupée avaient déjà remis un premier groupe de mineurs non accompagnés aux autorités marocaines, qui prendront en charge les enfants jusqu’à ce qu’ils soient remis à leurs parents.

Le processus de retour des mineurs marocains à Sebta, dont le nombre est estimé à plus de 740, intervient après une coordination entre les autorités gouvernementales des deux pays, puisque le ministre espagnol de l’Intérieur a supervisé la coordination entre les responsables de la ville occupée et le Maroc pour l’extradition de ces mineurs non accompagnés.

La préfecture de Sebta a confirmé une information avancée par plusieurs médias espagnols annonçant le renvoi de ces jeunes trois mois après leur arrivée, parmi près de 8.000 migrants qui avaient franchi la frontière entre Fnideq et Sebta occupée.

Des mineurs ont commencé à être escortés par la police vers la frontière vendredi dans la journée, d’après des images diffusées par les médias espagnols. Ces expulsions ont été ordonnées le 10 août par le ministère de l’Intérieur dans un courrier à la préfecture, indiquent les sources médiatiques.

Des mineurs ont commencé à être escortés par la police vers la frontière vendredi dans la journée
© DR.

Les mineurs non accompagnés reçus dans un centre à Martil

Le journal El Pais a rapporté que des documents liés au processus d’expulsion indiquent que le ministère marocain de l’Intérieur s’engage à garantir les intérêts des mineurs, car ils seront reçus dans un centre pour mineurs à Martil, et leurs droits seront garantis jusqu’à ce qu’ils soient réunis avec leurs familles.

La coopération marocaine avec la partie espagnole intervient en exécution de l’ordre royal de du premier juin dernier de régler « définitivement réglée » la question des mineurs marocains en situation irrégulière en Europe.

Le Roi Mohammed VI avait réitéré ses instructions aux ministres chargés de l’Intérieur et des Affaires étrangères afin que la question des mineurs marocains non accompagnés, se trouvant en situation irrégulière dans certains pays européens, soit définitivement réglée.

« Le Maroc est disposé à collaborer, comme il l’a toujours fait, avec les pays européens et l’Union européenne pour le règlement de cette question », avait affirmé un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères.

Le Souverain avait souligné, à plusieurs reprises, y compris à des Chefs d’Etat étrangers, l’engagement clair et ferme du royaume du Maroc à accepter le retour des mineurs non accompagnés dûment identifiés.

Des mécanismes de coopération ont été mis en place à cet effet avec certains pays, notamment la France et l’Espagne et qui ont abouti au retour au Maroc de plusieurs dizaines de mineurs, avait précisé le communiqué.

Sebta : renvoi de plus de 740 mineurs non accompagnés vers le Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page