Rentrée scolaire 2021/22 : Un pass vaccinal sera-t-il exigé dans les espaces de formation ?

À l’approche de la rentrée universitaire 2021/22, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a appelé les étudiants à se faire vacciner contre le Covid-19, après l’élargissement de l’opération à la tranche d’âge des 20 ans et plus.

Une annonce qui a soulevé plusieurs interrogations notamment si la vaccination restera un choix ou deviendra obligatoire pour l’accès aux espaces de formation au sein des universités ou encore les centres de formation professionnelle avec l’obligation de disposer d’un pass vaccinal.

En effet, le département de Said Amzazi, a appelé, samedi 7 août, l’ensemble des étudiants et stagiaires de la formation professionnelle âgés de 20 ans et plus à se faire vacciner, à partir d’hier, lundi 9 août « afin que la prochaine rentrée universitaire puisse se dérouler dans des conditions optimales de sécurité pour tous« , a précise le ministère de l’éducation nationale.

Joint par Hespress à ce sujet, le ministère de l’éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a indiqué que « la vaccination des étudiants et des stagiaires de la formation professionnelle est facultative, et il n’est pas envisagé de la rendre obligatoire« , ajoutant que le communiqué publié par le ministère à cet égard « est clair et ne comportait aucune référence à l’obligation de vaccination ».

En somme, le MEN parie sur l’adhésion des étudiants et stagiaires de la formation professionnelle, et leur affluence aux centres de vaccination pour se faire vacciner contre le Covid-19, réduire ainsi les risques de propagation du virus dans les établissements d’enseignement et assurer une bonne rentrée scolaire. Chose qui a été confirmée par le ministre Amzazi : « Nous misons sur la vaccination du plus grand nombre d’étudiants et de stagiaires. Raison pour laquelle nous les avons invités à s’impliquer dans ce processus ».

Pour sa part, Abdelilah Al Khadri, responsable du Centre marocain des droits de l’homme, a soutenu que l’invitation du ministère de l’Éducation nationale aux étudiants et stagiaires de la formation professionnelle à se faire vacciner «  devrait s’inscrire dans la politique générale de l’État dans ce domaine, et qui repose sur le principe de la vaccination non obligatoire« .

Le même militant a ajouté, dans une déclaration à Hespress, que l’approche du gouvernement « reste raisonnable en laissant la liberté aux citoyens de bénéficier, ou pas, de la vaccination contre le virus« , soulignant que la politique adoptée jusqu’à présent prend en compte le principe des libertés publiques et individuelles.

S’agissant du mode d’enseignement qui sera adopté à la prochaine rentrée scolaire, le ministre de l’éducation nationale a indiqué que cela dépendra de la situation épidémiologique au Royaume, soulignant qu’il y a une évaluation hebdomadaire de cette situation par rapport aux perceptions pédagogiques.

Said Amzazi a conclu que le ministère de l’Éducation nationale aspire à adopter le mode d’enseignement en présentiel au cours de la prochaine saison scolaire, notant que  » c’est plus bénéfique pour l’apprentissage« .

Cela dit, il a toutefois laissé la porte entrouverte quant à la possibilité d’adopter le mode d’enseignement par alternance, au moins au début de la saison scolaire, au cas où la situation épidémiologique ne permettrait pas l’adoption de l’enseignement en présentiel.

Rentrée scolaire 2021/22 : Un pass vaccinal sera-t-il exigé dans les espaces de formation ? Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page