Manque de médecins dans différents centres de vaccination à Rabat

La campagne de vaccination connaît encore quelques couacs. Alors que nombreux citoyens marocains ont dénoncé le manque d’organisation, l’absence de médecins dans différents centres de Rabat fait froncer les sourcils et empêche ainsi de nombreux habitants de la ville à effectuer le vaccin.

L’afflux important des personnes désirant se faire vacciner est imputé à l’élargissement de la vaccination aux 25 ans et plus, à la suppression des restrictions liées au domicile, mais aussi à la volonté des citoyens d’obtenir le “pass vaccinal” pour pouvoir voyager librement.

Dans ce sens, les centres sont pris d’assaut depuis plusieurs jours, avec une attente interminable et une organisation bafouée. Contactée par Hespress FR, une jeune femme désirant de se faire vacciner a dénoncé l’absence de médecin à Rabat, ce qui gèle le bon déroulement de la campagne.

Notre interlocutrice explique s’être déplacée dans deux centres de la capitale. Après plusieurs heures d’attente, on l’a informé de l’absence de médecins et donc l’incapacité de poursuivre la vaccination. En effet, selon nos sources aux Ministère de la Santé, plus de 40 médecins et infirmiers touchés par le Covid dans la capitale.

Le Maroc mobilise les étudiants

Face à l’afflux et le manque de médecins, les autorités marocaines font appel aux étudiants et stagiaires des écoles et instituts des sciences infirmières.

Le département de Khaled Aït Taleb a récemment adressé un courrier aux directeurs régionaux de la santé dans tout le Maroc pour leur demander d’impliquer les étudiants des écoles supérieures des sciences infirmières et des techniques de la santé dans la campagne de vaccination

Les stagiaires des instituts de formation professionnelle dans le secteur de la santé sont également appelés à mettre la main à la pâte, afin de venir en renfort au personnel médical chargé d’administrer les doses des vaccins contre le Covid-19.

«Pour accélérer le rythme de l’opération de vaccination contre le Covid-19 et dans le but d’atteindre rapidement l’immunité collective, nous souhaitons que vous puissiez impliquer les étudiants et les stagiaires des écoles et institut des sciences infirmières et médicales dans la campagne», explique la lettre signée par le ministre de la Santé et datée du 28 juillet 2021.

Le ministère de la santé met en garde contre l’encombrement des centres de vaccination

Vendredi, le ministère marocain de la Santé a appelé les citoyens et les résidents du Maroc à éviter de se rendre dans des centres de vaccination COVID-19 surpeuplés. Le gouvernement marocain a rapidement intensifié ses efforts de vaccination, avec environ un demi-million de doses administrées chaque jour pendant plusieurs jours consécutifs.

Dans le cadre d’un effort visant à augmenter les taux de vaccination, le ministère de la Santé avait annoncé que toute personne éligible peut se rendre dans un centre de vaccination pour obtenir sa dose. Pourtant, la forte demande a pour conséquence que certains centres sont submergés par un grand nombre de visiteurs, créant une situation à risque où les mesures COVID-19 telles que la distanciation sociale sont difficiles à suivre.

Dans son communiqué de presse de vendredi, le ministère a exhorté les gens à revenir plus tard s’ils trouvent un centre de vaccination surpeuplé afin de se protéger et de protéger les autres autour d’eux. Alors que l’accès aux centres est désormais « ouvert sans restrictions », selon le ministère de la Santé, les grandes foules dans les espaces clos présentent un risque pour les visiteurs et le personnel.

Les centres de vaccination seront ouverts jusqu’à 20h. chaque jour, le gouvernement demande aux Marocains et aux résidents de revenir plus tard lorsque le centre sera moins fréquenté.

Le ministère demande en outre aux gens de s’assurer qu’ils suivent toutes les mesures préventives, telles que la distanciation sociale et le port du masque, lors de leurs visites dans les centres de vaccination.

En une semaine, le Maroc a augmenté le nombre de personnes ayant reçu la première dose de 11,7 millions à 13,5 millions et a augmenté le nombre de personnes entièrement vaccinées de 9,8 millions à 10,1 millions.

Le Maroc a vacciné la plupart, sinon la totalité, des segments âgés et à haut risque de la population ainsi que les travailleurs de première ligne et le personnel médical. Désormais, tous les citoyens de plus de 25 ans peuvent se faire vacciner.

Le ministère insiste sur la nécessité de continuer à se conformer, pendant l’opération de vaccination, aux mesures de prévention, dont le port des masques de protection, la distanciation physique et les règles d’hygiène.

Manque de médecins dans différents centres de vaccination à Rabat Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page