Intelligence patriote et élections 2021

Grâce à la vision clairvoyante, sage et intelligente du Roi Mohammed VI, le Royaume chérifien a conduit, en toute éthique et parfait professionnalisme, les élections législatives de 2002, 2007, 2011 et 2016, où autorités gouvernementales concernées, classe politique et citoyens, n’ont pas manqué à leurs devoirs de se conformer, radieusement, chacun selon sa qualité et son périmètre d’intervention, aux dispositions légales et réglementaires, régissant la préparation, l’organisation et le déroulement de ces élections.

Aujourd’hui, l’édifice démocratique national, parfaitement mature, se doit d’organiser les prochaines échéances consultatives, en toute éthique et dans un total respect des délais constitutionnels et légaux.

Le Maroc, érigé en véritable puissance, se doit de devenir un modèle mondial à suivre à tous les niveaux, y compris en matière de processus électoral, particulièrement, sur les plans régional et africain.
Chose qui nécessite une forte implication de tous les citoyens, dans un patriotisme absolu et qui permettrait, à tout un chacun :
– d’exprimer, clairement et en toute neutralité, ses opinions, pour une amélioration et un affinement du paysage politique, permettant une représentativité saine, constructive et dynamique, au sein du parlement, des communes et des régions, partant même former un Gouvernement à la hauteur des attentes des citoyens.
– de confirmer à l’opinion publique internationale, si besoin est, de l’attachement indéfectible et inaliénable du peuple envers son Roi et son pays.
– de faire scintiller l’image du Royaume à l’échelle internationale, se prévalant de disposer d’une bâtisse démocratique hors pair, n’ouvrant pas la moindre brèche aux Etats malveillants et sataniques de saisir sur l’occasion pour essayer, d’une manière ou d’une autre, de critiquer la transparence, la conformité et l’exemplarité du processus électoral.

Edification d’un paysage politique sain et Défense de la Réputation du Royaume

La deuxième moitié de l’année 2021 s’annonce vraiment très particulière pour notre pays, en raison d’un contexte assez spécial : une crise sanitaire de Covid-19 assez complexe à gérer, des puissances étrangères inquiétées et jalouses de la gloire et de l’ascension du Maroc, à raisonner et/ou cadrer, une sournoise campagne médiatique, acharnée envers le Royaume chérifien, à devoir contrer puissamment, car le Maroc d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier : tout pays devrait s’intégrer, dorénavant et de manière définitive dans ce nouveau paradigme.

A l’aune des prochaines échéances votatives, programmées pour les 6 août 2021 (élection des chambres professionnelles) et 8 septembre 2021 (élections communales et législatives), les citoyens devraient agir en patriotes avisés et se rendre massivement aux urnes, pour contribuer à l’avènement d’un nouveau paysage politique, répondant à leurs visions et besoins, mais aussi s’activer, en tant que soldats numériques et fin communicants, au niveau du cyberespace, pour protéger la Réputation de notre pays contre toutes manœuvres dilatoires touchant l’intégrité du Royaume et des symboles sacrés de la Nation.

Notre cher pays est devenu, grâce à la conduite éclairée de notre Monarque une réelle puissance qui impose respect de tous et qui peut agir, de manière conséquente, à des agissements matois, voir même de rompre ses relations, si cela s’avère nécessaire, pour la construction de nouveaux partenariats, basés sur des intérêts communs, dans un total respect mutuel.

Cette hégémonie du Royaume chérifien nécessite, impérativement, la mobilisation, l’engagement et l’implication de tous les citoyens, avec abnégation et patriotisme, dans le processus électoral.

Intelligences Sanitaire et Patriote, profusément requises des citoyens

Des pronostics d’épidémiologistes et d’analystes, les plus chevronnés dans la gestion des crises pandémiques, tendent à relever que les prochaines élections de septembre 2021 se dérouleront dans un environnement sanitaire assez ardu.

Et pour permettre la tenue de ces consultations électorales, selon le planning arrêté à cet effet, il incombe à toutes et tous, de respecter les mesures de vigilance, en vue de limiter les risques de propagation du virus, à savoir l’adoption de gestes citoyens, tels que, notamment, le port du masque, la distanciation, le lavage des mains de manière régulière, l’utilisation de mouchoirs à usage unique, ainsi que la renonciation aux embrassades et aux salutations, en se serrant la main.

Une petite anecdote : « il y a 3 ou 4 jours, je marchais, de bon matin, en plein centre-ville de Rabat, et voilà que je croise quatre adolescents, ne dépassant pas la vingtaine, portant, soigneusement, leurs masques, avec des gels hydroalcooliques dans la main, vêtus de teeshirts, de couleur blanche, sur lesquels étaient imprimés : « أنا مواطن مغربي و وطني » (Traduction en français : je suis un citoyen marocain et patriote).

Tellement fier de ces jeunes, je ne manque pas de les saluer, tout en interpelant, l’un d’eux, par rapport au secret de leur tenue vestimentaire.

Alors là, je suis encore plus ému et grandement surpris lorsqu’il me répond, en toute assurance et dans une voix patriote : « Oncle, nous aimons notre Roi et notre pays, l’Eldorado c’est bien le Maroc. Nous prenons toutes les mesures de vigilance nécessaires pour prémunir notre société contre le Coronavirus.

Et voilà qu’il me réplique au même instant : vous savez pourquoi ? Au fait, nous sommes en âge légal de voter et nous voulons d’ici le mois de septembre prochain être en parfaite santé, pour accomplir notre devoir citoyen : pouvoir se rendre aux urnes. Nous le ferons pour décider de notre avenir, pour empêcher les erreurs de certains jeunes dans le passé qui boudaient l’engagement politique et la participation aux élections, par manque de confiance à la classe politique.

Aujourd’hui, notre cher Souverain a placé notre cher pays parmi les plus grandes Nations du monde. Nous sommes très confiants en son avenir. »

Cette réaction peut être considérée comme étant le thermomètre social qui rassure quant au patriotisme des citoyens mais aussi par rapport à la maturité sanitaire acquise par tous, y compris par la tranche d’âge la plus sensible, à savoir celles des adolescents.

Cependant, une campagne nationale – tous azimuts – mobilisatrice des citoyens s’impose, avec acuité, pour faire face à l’évolution pandémique dans le Royaume, ayant atteint, ces derniers jours, des chiffres alarmants, jamais enregistrés, depuis le début de Covid-19. Chose qui permettrait le déroulement des prochaines échéances consultatives, dans les meilleures conditions.

D’ailleurs, notre Auguste Souverain, lors de son Discours adressé à la Nation, le 31 juillet 2021, à l’occasion du 22ième anniversaire de son accession au Trône, n’a pas manqué, grâce à son esprit sagace, d’émettre un vibrant appel royal aux citoyens, pour un respect des consignes édictées par les autorités publiques, durant cette crise pandémique.

Ci-après un extrait de ladite allocution.
« …Néanmoins, rappelons que la pandémie subsiste et que la crise n’est pas encore terminée. C’est la raison pour laquelle nous devons tous rester vigilants, en nous attachant constamment au respect des consignes édictées par les autorités publiques …».

*Expert en sécurité, défense, stratégie et intelligence économique, Fondateur du Washington Strategic Intelligence Center

Intelligence patriote et élections 2021 Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page