Pétrolier israélien: Antony Blinken menace d’une réponse collective contre l’Iran

Les Etats-Unis ont menacé les signataires de l’attaque contre un pétrolier détenu par un milliardaire israélien en mer d’Oman de représailles collectives. Le principal mis en cause dans cette attaque est l’Iran qui a réfuté catégoriquement les accusation d’Israël. 

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken a assuré qu’une réponse collective sera adressée au coupable. Deux personnes à bord du pétrolier sont mortes dans cette attaque attribuée à un drone.

« Nous sommes en contact étroit et nous nous coordonnons avec le Royaume-Uni, Israël, la Roumanie et d’autre pays. Et il y aura une réponse collective », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, dont le pays a récemment rejoint l’équipe d’enquête pour faire la lumière sur cet incident.

La veille, le secrétaire d’Etat avait accusé l’Iran d’avoir mené cette attaque, et lundi, il a surenchérit en affirmant que la république d’Iran « continue d’agir de manière terriblement irresponsable ».

« Les actes iraniens sont une menace directe contre la liberté de navigation », a par ailleurs fait observer le diplomate, au moment où les incidents dans la région du Moyen Orient visant des pétroliers et des installations pétrolières, notamment en Arabie Saoudite et ou encore aux Emirats arabes unis, se sont multipliés ces derniers mois.

Concernant les attaques menées contre Ryad, elles provenaient principalement des rebelles Houthis du Yémen, sans qu’elles ne soient revendiquées pour autant par cette partie. Et, selon les experts, seul l’Iran pourrait doter les rebelles Houthis de la technologie des drones.

Dimanche déjà, Israël, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Roumanie qui travaillent à identifier les coupables, ont pointé du doigt l’Iran. Mais Téhéran a nié en bloc. « La République islamique d’Iran n’hésitera pas à protéger sa sécurité et ses intérêts nationaux », a averti lundi le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes Saïd Khatibzadeh. Elle « répondra immédiatement et de manière décisive à tout aventurisme », a-t-il insisté.

L’attaque menée contre le pétrolier Mercer Street, en en mer d’Oman, jeudi, avait provoqué la mort de deux personnes dont Britannique employé par la société de sécurité Ambrey, et un membre d’équipage roumain, selon l’armateur Zodiac Maritime, une société internationale basée à Londres et gérée par le milliardaire israélien Eyal Ofer. Dimanche, le secrétaire d’Etat avait évoqué une « réplique appropriée et imminente ».

Pétrolier israélien: Antony Blinken menace d’une réponse collective contre l’Iran Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page