Les pays de l’Opep+ trouvent enfin un consensus sur la production de pétrole

Les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et non Opep, ont finalement trouvé un accord sur la prochaine production. Les discussions avaient buté il y a quelques jours après que les Emirats arabes unis aient jugé les dispositions non équitables.

Les principaux producteurs de pétrole dans le monde faisant partie de l’Opep, ainsi que leurs dix alliés de l’accord Opep+ ont trouvé un accord pour l’augmentation de leur production de pétrole, toujours dans la même stratégie de rouvrir graduellement les robinets après la crise du covid.

L’augmentation devrait être actée dès août, ce qui allège les inquiétudes de plusieurs pays qui n’allaient pouvoir le faire qu’en décembre ou janvier prochains. Ainsi, les 23 pays concernés pourront augmenter leur production de 400.000 barils par jour (bpj) chaque mois à partir d’août.

Cette augmentation est perçue comme une bouffée d’air frais pour les pays dont les principaux revenus proviennent du pétrole. Elle servira surtout à relancer l’économie mondiale post-pandémie, selon un communiqué de l’Opep.

La réunion des pays s’est tenue dimanche par visioconférence et a permis également de fixer la date de plafonnement de la production à la fin de l’année 2022 au lieu d’avril 2022. Le communiqué de l’Opep+ inique par ailleurs l’organisation « évaluera l’évolution du marché » en décembre.

« La rencontre d’aujourd’hui confirme à nouveau notre volonté d’être constructif et de trouver un consensus », a réagi de son côté le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak, sur la chaîne Rossia 24. Selon lui, cette hausse va permettre à la Russie de produire 21 millions de tonnes de pétrole en plus en 2021 et 2022.

La précédente réunion des pays membres avait été annulée au début du mois après que les Emirats aient jugé non équitable que son volume de production de référence reste fixé et surtout bas par rapport à sa capacité de production.

Cette réunion a permis de trouver un consensus pour les Emirats qui verront leur capacité de production relevée à 3,5 millions de barils par jour en mai 2022. Le pays avait depuis 2018 une capacité fixée à 3,17 millions de barils par jour et sa capacité est montée à plus de 3,8 millions de bj en avril 2020 juste avant que l’Opep ne coupe les robinets.

D’autres pays verront leurs quotas revus à la hausse, ce sera le ca de l’Irak, le Koweït, l’Arabie saoudite et de la Russie.

Les pays de l’Opep+ trouvent enfin un consensus sur la production de pétrole Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page