Vaccination au Maroc : Quel bilan six mois après ?

Le Roi Mohammed VI avait donné, le 28 janvier 2021, le coup d’envoi officiel de la  campagne de vaccination anti-Covid au Maroc, gratuite et accessible pour tous. Depuis son démarrage, et à ce jour, 10.317.807 personnes ont bénéficié de la première dose du vaccin, alors que  9.213.535 sont considérées comme totalement vaccinées (deux doses) au moment où le Royaume vise la vaccination de quelque 33 millions de personnes.

Afin de sécuriser ses livraisons en vaccin anti-Covid, le Maroc a aussitôt passé commande auprès de deux fournisseurs. Il s’agit du Chinois Sinopharm et du Britannique Atrazeneca. Ainsi, 40,5 millions de doses ont été commandées auprès de Sinopharm contre 20 millions de doses commande auprès d’Atrazeneca-Oxford.

Au jour d’aujourd’hui, et depuis le 25 janvier 2021, le Maroc a réceptionné 20.457.600 doses du vaccins. Dans les détails, 7.957.600 doses du vaccin AstraZeneca ont été réceptionnées, contre 12,500 pour le Chinois Sinopharm.

Malgré les doutes qui planaient sur les effets indésirables du vaccin britannique AstraZeneca, le Maroc a maintenu son administration, suite notamment aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui a autorisé le vaccin britannique pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

Le Maroc est certes loin d’atteindre les 80% de bénéficiaires de la vaccination, mais il a travaillé d’arrache pieds pour vacciner, d’abord les personnes au front face au virus (personnel médical et soignant, forces de l’ordre ..) ainsi que les sujets à risque, notamment les personnes âgées ou encore les personnes atteintes de maladies longue durée. Suivant ce rythme, le Maroc a commencé à vacciner, depuis fin mai, les personnes âgées de 40 ans et plus.

Pour activer la cadence de la vaccination, à fur et à mesure que les cargaisons de vaccins anti-Covid arrivaient dans le pays, le ministère de la santé a appelé les professionnels de la santé à travailler même les dimanches. Une décision largement contestée par les professionnels du secteur.

En plus des vaccins commandés par le Maroc, ce dernier a participé au programme Covax initié par l’OMS qui vise à fournir des vaccins anti-Covid à 20 % de la population de près de 200 pays et territoires participant à ce programme. Covax comporte surtout un mécanisme de financement qui permet à 92 économies à faible et moyen revenu d’avoir accès aux précieuses doses du vaccin.

Fondé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), Covax a conclu des accords avec des fabricants pour deux milliards de doses en 2021 et a la possibilité d’en acheter un autre milliard. Cela comprend 1,1 milliard de doses du Serum Institute of India (SII), qui produit les vaccins AstraZeneca et Novavax.

Le programme Covax avait conclu un accord prévoyant la fourniture d’1,1 milliard de doses de Covishield, issu d’un transfert de technologie avec AstraZeneca et Novavax, auprès de l’industriel indien.

L’UNICEF, documents à l’appui, affirme avoir expédié 307.000 doses de vaccins au Royaume, ce qu’a confirmé le ministère de la santé. Dans les documents de l’UNICEF et de l’OMS, il est dit que le Maroc dispose d’une dotation de 1.608.000 doses, conformément à ce qui est mentionné sur la liste publiée précédemment par Covax.  Pour l’heure, indique l’Institution, le Royaume aurait commandé 528.000 doses et 307.200 doses lui ont été expédiées.

Ainsi, et pour éviter une surprise d’approvisionnement en vaccin, le Roi Mohammed VI a présidé lundi 5 juillet, la cérémonie de lancement et de signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid et autres vaccins.

Fruit d’un partenariat public-privé, le projet vise à démarrer à court terme avec une capacité de production de 5 millions de doses de vaccin anti-Covid19 par mois, avant de démultiplier progressivement cette capacité à moyen terme. Il mobilisera un investissement global de l’ordre de 500 millions de dollars.

Vaccination au Maroc : Quel bilan six mois après ? Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page