Arrestation de l’ex-président de la Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz

L’ancien président de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz a été arrêté mardi, après avoir refusé d’obéir ces derniers jours à une injonction qui l’obligeait à se présenter à la police. 

Un procureur qui a requis l’anonymat et le porte-parole de son parti, l’ancien ministre Djibril Uld Bilal, ont confirmé le mandat d’arrêt sans en préciser le mobile.

La mesure a été appliquée quelques jours après que l’ancien dirigeant ait refusé de se conformer aux conditions d’assignation à résidence qui lui avaient été imposées. L’ancien président était en charge du pays sahélien d’Afrique de l’Ouest entre 2008 et 2019, mais vit désormais ses heures les plus basses.

Cette décision d’un juge chargé d’enquêter sur des accusations de corruption présumée intervient quelques jours après le refus de l’ancien président de se présenter à la police, comme l’exigeaient les conditions attachées à son assignation à résidence.

Mohamed Ould Abdel Aziz qui a dirigé le pays pendant 10 ans sans partage, est accusé de corruption et après décision d’un juge d’instruction, il doit désormais demander une autorisation pour quitter la capitale, et doit se présenter à la police trois fois par semaine.

Aziz qui a pris la tête de la Mauritanie de 2008 à 2019, année où son chef de cabinet et ancien bras droit, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a été élu nouveau président du pays, avait quitté la vie politique après avoir été sous le feu des critiques pour des accusations de corruption.

Arrestation de l’ex-président de la Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page