Génération Green : Le Maroc vise à multiplier la production de dattes pour réduire les importations

Les récentes données de l’Observatoire national tunisien de l’agriculture indiquent que le Maroc s’est hissé au sommet de la liste des pays importateurs de dattes tunisiennes au cours de la saison 2022/2023. Rabat représente ainsi 17,7 % du total des exportations de dattes de la Tunisie, soit environ 23.000 tonnes par an.

Anouar El Harati, membre du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche maritime chargé du commerce intérieur, maghrébin et du marketing, a expliqué au cours d’une récente intervention sur une station de radio tunisienne que les exportations vers le Maroc étaient autrefois d’environ 35.000 tonnes, mais qu’elles ont diminué au cours des trois dernières années pour atteindre 25.000 tonnes, attribuant cette baisse à plusieurs raisons.

Le responsable tunisien a souligné une concurrence intense de la part des Émirats arabes unis, de l’Arabie saoudite et de l’Égypte sur le marché marocain. Il a également mentionné la politique du Maroc en matière de plantation de palmiers dattiers et d’augmentation de la production nationale de dattes. Le Maroc vise à planter 5 millions de palmiers et à produire 300.000 tonnes de dattes d’ici 2030, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de Génération Green 2020-2030.

El Harati prévoit que le volume des exportations tunisiennes de dattes vers le Maroc continuera de diminuer pour atteindre seulement 16.000 tonnes en 2030. Il a noté une récente exportation de 2.830 tonnes entre mi-octobre et fin novembre de l’année dernière, comparée à 2.500 tonnes au cours de la même période en 2022, soulignant l’appréciation particulière du peuple marocain pour les dattes tunisiennes, en particulier le type Deglet Nour.

Réagissant à cette situation, Riad Ouhattita, expert agricole, a expliqué que le Maroc a adopté une nouvelle stratégie de plantation de palmiers dattiers dans le but d’augmenter la production nationale de dattes, atteindre l’autosuffisance et augmenter les exportations vers d’autres pays. Il a souligné que les dattes marocaines, connues pour leur qualité à l’échelle mondiale, ont connu une légère baisse de production en raison de facteurs climatiques.

Ouhattita a également noté que le Maroc importe des dattes de plusieurs pays, dont la Tunisie, et a souligné la présence d’investisseurs tunisiens au Maroc qui importent d’importantes quantités de dattes pour les vendre dans le royaume. Il a ajouté qu’après la crise diplomatique avec l’Algérie, les dattes algériennes sont désormais exportées vers la Tunisie, puis reconditionnées et exportées vers le Maroc en tant que dattes tunisiennes.

Enfin, il a souligné l’importance stratégique des dattes dans la culture marocaine et arabe islamique, incitant le Maroc à se positionner sur les marchés mondiaux et à viser l’autosuffisance à court terme ainsi que la conquête des marchés importateurs à moyen et long terme.

Génération Green : Le Maroc vise à multiplier la production de dattes pour réduire les importations Hespress Français – Actualités du Maroc.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page