DH: Le Maroc salué pour son « interaction active » avec les mécanismes internationaux

La vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, a exprimé, jeudi à Rabat, sa satisfaction envers la manière dont le Maroc s’implique activement avec les mécanismes des droits de l’homme de l’ONU. Une dynamique applaudie pour son impact concret.

Dans un message vidéo à l’ouverture du Symposium international organisé en célébration du 75è anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, Amina J. Mohammed a fait savoir que «le Maroc a achevé en 2022 le quatrième cycle de l’Examen périodique universel. Nous l’invitons à poursuivre l’harmonisation de ses cadres législatifs nationaux et ses plans de développement avec ses engagements internationaux en matière de droits de l’Homme».

La représentante des Nations Unies a souligné le rôle central du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) dans le soutien de la stratégie nationale d’immigration et d’asile, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement au Maroc. Elle a exprimé l’espoir que d’autres nations, en Afrique et au-delà, s’inspireront de cette initiative.

En abordant le 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui intervient à mi-parcours de l’Agenda mondial 2030 pour le développement durable, elle a encouragé les Etats membres, dont le Maroc, à réfléchir aux réalisations accomplies et à s’engager à surmonter les défis liés à la promotion et la protection des droits de l’homme pour tous.

Par ailleurs, elle a salué la solidarité remarquable suite au séisme ayant secoué la région d’Al Haouz en septembre dernier, rappelant l’appel de l’ONU lors des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI à Marrakech en octobre. Cet appel vise à instaurer un nouveau modèle de financement mondial plaçant les droits humains au cœur des préoccupations, avec une attention particulière pour les nations du Sud.

Organisé par le CNDH autour du thème «30 engagements pour la dignité humaine : l’idéal humaniste universel est-il inachevé ?», ce Symposium a été marqué par un message royal adressé aux participants, dont lecture a été donnée par la présidente du CNDH, Amina Bouayach. Le Roi Mohammed VI a appelé à la valorisation de la variété des cultures « en tant que droit de tout être humain, puisque les spécificités n’empêchent pas la pleine jouissance des droits fondamentaux ».

En présence de plusieurs ministres et hauts responsables lors de la cérémonie d’ouverture, cet événement international a réuni une diversité d’auteurs, de philosophes, d’historiens, d’artistes et d’intellectuels de différentes origines. Pendant deux jours, ils ont exploré des thématiques liées à l’universalité des droits de l’Homme à la lumière des transformations profondes et des défis émergents auxquels le monde est confronté.

DH: Le Maroc salué pour son « interaction active » avec les mécanismes internationaux Hespress Français – Actualités du Maroc.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page