Révision du Code de la famille : Boussouf souligne la nécessité de renforcer les liens avec les MRE

Abdellah Boussouf, secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), a exprimé à Rabat, mercredi, l’importance cruciale de la révision du Code de la famille. Il a souligné que cette révision revêt une grande signification en raison de son rôle déterminant dans le renforcement des liens entre les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et leur pays d’origine.

Lors d’une séance de consultations et d’auditions de l’Instance chargée de la révision du Code de la famille, Boussouf a déclaré à la presse que « la famille représente un élément essentiel pour garantir l’attachement des Marocains du monde à leur mère patrie sur les plans religieux, culturel, économique et social« .

©Mounir Mehimdate

Ainsi, le secrétaire général du CCME a mis en avant la nécessité d’accorder une attention particulière aux dispositions du Code de la famille qui concernent la diaspora marocaine, notant que lors de cette réunion, divers points incompatibles avec les systèmes juridiques des pays d’accueil ont été abordés en raison des différences de référentiels adoptés, tandis que les discussions ont porté sur la manière de les surmonter.

©Mounir Mehimdate

Ainsi, le secrétaire général du CCME a mis en avant la nécessité d’accorder une attention particulière aux dispositions du Code de la famille qui concernent la diaspora marocaine, notant que lors de cette réunion, divers points incompatibles avec les systèmes juridiques des pays d’accueil ont été abordés en raison des différences de référentiels adoptés, tandis que les discussions ont porté sur la manière de les surmonter.

Boussouf a également évoqué les accords bilatéraux liant le Maroc à de nombreux pays, en particulier européens, soulignant l’importance de les prendre en considération pour garantir une mise en œuvre optimale des dispositions du Code de la famille et maintenir la cohésion au sein de la famille marocaine dans toutes ses composantes.

©Mounir Mehimdate

Le secrétaire général du CCME a cité des exemples d’articles liés à des questions telles que la garde des enfants, la pension alimentaire (nafaqa), les voyages, les témoins, le divorce, la procuration et d’autres sujets concernant les MRE.

La rencontre de l’Instance avec Boussouf fait partie d’une série de consultations et d’auditions entreprises dans le cadre de la mise en œuvre de la lettre Royale relative à la révision du Code de la famille adressée au chef du gouvernement.

©Mounir Mehimdate

Dans sa lettre, le Roi Mohamed VI a souligné la nécessité de réexaminer le Code de la famille, qui a eu le mérite d’initier une dynamique de changement vertueuse et de promouvoir une nouvelle conception de l’égalité et de l’équilibre familial. Cela a ouvert la voie à des avancées sociales significatives, tout en visant à corriger les dysfonctionnements et les lacunes mis en évidence par l’expérience de sa mise en œuvre judiciaire.

©Mounir Mehimdate

Le Souverain insiste sur le fait que les dispositions du Code de la famille doivent s’adapter à l’évolution de la société marocaine et aux besoins du développement durable, de manière à les harmoniser avec les avancées de la législation nationale.

Révision du Code de la famille : Boussouf souligne la nécessité de renforcer les liens avec les MRE Hespress Français – Actualités du Maroc.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page