Israël frappe des sites du Hamas à Gaza en réponse aux incendies

Israël a lancé jeudi soir des frappes aériennes sur des cibles du Hamas dans toute la bande de Gaza. En effet, l’aviation israélienne a affirmé que des lanceurs de roquettes et des sites militaires du Hamas, après la troisième journée consécutive d’incendies déclenchés par des ballons incendiaires depuis l’enclave, ont été visés en représailles. Israël a en outre menacé de lancer une nouvelle campagne si les attaques aux ballons incendiaires persistaient.

« L’attaque a été menée en réponse au lancement continu de ballons incendiaires sur le territoire israélien », a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué. Le chef de l’armée a ordonné à Tsahal de se préparer à une reprise des combats. « Plus tôt dans la soirée, le chef d’état-major a procédé à une évaluation de la situation dans laquelle il a ordonné un niveau de préparation plus élevé et à l’armée israélienne de se préparer à divers scénarios, notamment une reprise des combats en réponse à la poursuite des activités terroristes depuis la bande de Gaza », a déclaré l’armée israélienne. Au moins huit incendies ont été déclenchés dans le sud d’Israël jeudi, quatre la veille et 26 mardi par des engins incendiaires héliportés lancés depuis la bande de Gaza, selon les services israéliens d’incendie et de secours.

Dans l’autre son de cloche et selon les médias palestiniens, une frappe israélienne a visé un bâtiment contrôlé par le Hamas dans la ville de Gaza de Beit Lahiya. Des frappes supplémentaires ont été signalées sur un bâtiment administratif civil de six étages du Hamas dans le nord de Gaza, une base du Hamas près de Khan Younis, un site près de la ville de Gaza, et des champs agricoles abritant prétendument des lance-roquettes souterrains dans le sud de Gaza. Il n’y a eu aucun rapport immédiat de blessures palestiniennes. Pour sa part,  l’armée israélienne a confirmé avoir mené les frappes, affirmant que les cibles comprenaient une rampe de lancement près de Khan Younis et divers autres sites du Hamas dans la Bande.

Depuis la signature du cessez-le-feu, c’est la seconde fois que des attaques sont lancées contre la Bande de Gaza. Après le premier jour d’incendies, Israël a lancé des frappes de représailles contre deux des positions du Hamas dans la Bande, mais il s’est abstenu de le faire mercredi, après avoir reçu des assurances des médiateurs égyptiens que le Hamas arrêterait les attaques afin d’éviter une nouvelle confrontation. Pour sa part, le Hamas a affirmé que les ballons étaient une « action populaire légitime contre Israël et ne devraient pas être considérés comme une violation du cessez-le-feu ».

Mais Israël rejette de telles affirmations et vise à forcer le Hamas à reconsidérer la valeur de ses attaques au ballon. D’ailleurs la riposte de cette nuit, étaient bien plus importantes et plus violentes que plus tôt cette semaine et toujours selon Israël, en réponse à des incendies aéroportés similaires depuis la Bande et depuis que les Palestiniens aient commencé à utiliser cette tactique. Les raids israéliens étaient également destinés à casser la volonté du Hamas. L’armée a ajouté qu’elle tenait le Hamas pour responsable de toutes les violences en provenance de la bande de Gaza et qu’elle « continuerait à détruire les capacités et les infrastructures du groupe terroriste ».

Israël frappe des sites du Hamas à Gaza en réponse aux incendies Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page