Un Général US met en avant les grandes opportunités offertes par la coopération militaire avec le Maroc

Le Général de division, Andrew M. Rohling, Commandant général adjoint pour l’Afrique et commandant de l’unité opérationnelle de l’armée des États-Unis pour l’Europe méridionale, a exprimé toute sa satisfaction du niveau de coopération militaire entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, affirmant qu’elle est « sans limite » et porteuse d’énormes opportunités pour l’avenir.

S’exprimant lors d’une conférence de presse par téléphone sur l’exercice militaire maroco-américain « African Lion 2021 », en cours depuis le 7 juin, le Général US a mis en relief le rôle du Maroc comme un allié « incontournable » dans la région d’Afrique du nord grâce à sa « contribution conséquente » à la préservation de la paix et à la stabilité au Maghreb.

Le responsable US a de même noté que les États-Unis et le Maroc sont liés par un partenariat fort et solide de 200 ans, qui est appelé à s’intensifier davantage, rappelant que le Royaume a été le premier pays à reconnaître les États-Unis d’Amérique en 1777.

Le Maroc a toujours fait montre d’une « courtoisie et d’une générosité immense » pour abriter, chaque année, cet exercice militaire conjoint, « l’un des exercices les plus importants et compliqués au monde auquel prennent part directement 8.000 militaires venant de huit pays, en plus de 15 observateurs qui sont des participants potentiels pour l’exercice African Lion 2022 », a-t-il encore dit.

Et d’ajouter: « Durant les deux dernières semaines, nous avons effectué plusieurs activités interalliées à travers les territoires marocain et tunisien, qui ont mobilisé un matériel conséquent terrestre, aérien et maritime dans le but de renforcer l’interopérabilité entre les participants en matière de planification et de conduite d’opérations interarmées ».

« Les opérations militaires englobent le volet humanitaire, l’aide aux sinistrés et la résolution de conflits potentiels, entre autres », a-t-il précisé, ajoutant que l’African Lion 2021 « veut incorporer tous ces scénarios dans ses simulations ».

A noter que le 17è exercice combiné maroco-américain « African Lion 2021 » se poursuivra jusqu’au 18 juin 2021 dans les régions d’Agadir, Tifnit, Tan-Tan, Mehbes, Tafraout, Ben Guérir et Kenitra, impliquant de milliers de militaires multinationaux et un nombre très important de matériel terrestre, aérien et maritime.

En plus des États-Unis d’Amérique et du Royaume du Maroc, cet exercice connaît la participation de la Grande Bretagne, du Brésil, du Canada, de la Tunisie, du Sénégal, des Pays-Bas, d’Italie ainsi que de l’Alliance Atlantique, en plus d’observateurs militaires d’une trentaine de pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique.

Un Général US met en avant les grandes opportunités offertes par la coopération militaire avec le Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page