Tunisie: Enquête sur une tentative d’assassinat du président Kais Saied

Le ministère de la Justice tunisien a annoncé  l’ouverture d’une enquête après une déclaration du président Kais Saied, ayant affirmé avoir fait l’objet d’une tentative d’assassinat. Le président n’a pas révélé le nom du protagoniste.

Le président tunisien, qui est actuellement en visite en Italie, où il a notamment reçu un doctorat honorifique de l’Université italienne La Sapienza de Rome, avait mené une série de rencontres avec des responsables tunisiens.

Durant ses entretiens, notamment celui mené avec le chef du gouvernement Hichem Mechichi, le président tunisien a annoncé avoir fait l’objet d’une tentative d’assassinat, ne donnant plus de détails sur l’identité du présumé auteur.

Suite à cette annonce, la ministre de la Justice par intérim Hasna Ben Slimane a expliqué avoir chargé le procureur de la République de la Cour d’Appel de Tunis d’ouvrir une enquête, conformément à l’article 23 du code de procédure pénale, pour faire la lumière sur cette grave affaire qui touche le sommet de l’Etat.

Le président Kais Saied avait déclaré lors de sa réunion avec le chef du gouvernement Hichem Mechichi ainsi que les anciens chefs de l’exécutif tunisien que « certaines personnes » auraient secrètement voyagé à l’étranger pour préparer son assassinat.

M. Saied a invectivé en annonçant que lorsque l’heure des comptes viendra, chacun devra assumer ses responsabilités, laissant planer le doute sur l’identité de l’accusé, au moment où le président n’est pas en bons termes avec plusieurs personnes au pouvoir dans le pays dont Hichem Mechichi.

Celui qui cherche à instaurer un dialogue pour sauver le pays ne part pas secrètement à l’étranger pour liquider le président de la République, a ajouté Kais Saied livrant plus de détails sans nommer l’individu.

Selon des sources proches du pouvoir, citées par des médias tunisiens, le président aurait finalement accepté un nouvel exécutif dans le pays, un remaniement que Hichem Mechichi aurait décidé.

Toutefois, Kais Saied, gardait la même position vis à vis de 4 ministres qu’il avait qualifiés de corrompus, indique-t-on en faisant référence aux ministres de la Santé, de l’Industrie, de la Formation professionnelle et de l’Emploi, ainsi que de l’Energie et des mines.

Tunisie: Enquête sur une tentative d’assassinat du président Kais Saied Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page