La pétition nationale pour une parité constitutionnelle à l’horizon 2030 approuvée par la Chambre des représentants

La pétition nationale pour une parité constitutionnelle à l’horizon 2030, a été approuvée mercredi par la Chambre des représentants, a annoncé la Coalition « Mounassafa Daba » (Parité maintenant).

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue à cette occasion, la coordinatrice du Collectif «Parité maintenant» et mandataire de la pétition, Ouafae Hajji, a indiqué que la coalition a reçu la réponse du président de la Chambre des représentants à la pétition qu’elle avait lancée en décembre 2020, et dont la commission des pétitions a été saisie.

Sur la base de l’avis de cette commission et de la réponse du gouvernement concernant les conditions requises, le bureau de la Chambre des représentants a décidé lors de sa réunion du 7 juin d’approuver la pétition tant dans la forme que dans le fond et de généraliser son contenu, afin d’interagir de manière positive avec ce texte dans la perspective de mettre en place une loi-cadre relative à la parité et à l’égalité, a-t-elle ajouté.

Soulignant l’importance de cette étape concernant la mise en œuvre du principe de la démocratie participative, Ouafae Hajji a estimé que l’ouverture de l’institution législative sur la société civile et son interaction avec les revendications sociales encouragent les initiatives civiles constructives, ainsi que l’établissement de passerelles de confiance entre les acteurs et institutions, en particulier les initiatives visant à accroître la participation des femmes conformément à l’esprit de la Constitution qui consacre le principe d’égalité et de lutte contre toutes les formes de discrimination.

Elle a, en ce sens, appelé tous les partis et syndicats à faire des prochaines élections une étape positive de rupture avec l’injustice et la discrimination subies par les femmes lors des précédentes échéances électorales, de même qu’elle a plaidé pour placer la question des femmes au centre de leurs préoccupations et à en faire une priorité dans leurs programmes politiques, et à mettre en œuvre le principe de l’approche genre, en plus de privilégier le critère de compétence pour les deux sexes, dans tous les organes et composition des conseils élus.

De son côté, le mandataire adjoint de la pétition, El Habib Belkouch, a relevé que l’approbation de la pétition nationale pour la réalisation d’une parité constitutionnelle effective, est une nouvelle de haute importance, notant que l’obtention de l’approbation de la Chambre des représentants est un nouvel acquis sur la voie de la consécration de la démocratie participative.

Egalement présent, le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Laâlej a salué les grands efforts déployés par les membres de cette coalition, couronnés par cette approbation et la publication de la première partie du livre blanc sur la parité.

Pour lui, l’approbation de la pétition nationale pour la réalisation d’une parité constitutionnelle effective à l’horizon 2030, qui a recueilli un grand nombre de signatures, est un ‘’message fort’’ sur l’existence d’un consensus sur les droits des femmes et la parité constitutionnelle effective.

Lors de cette conférence de presse marquée par la présentation de la deuxième partie du livre blanc sur la parité dans les domaines économique, social, culturel et environnemental, elle a indiqué que dans sa réponse, le Président de la Chambre des représentants a salué cette initiative citoyenne qui vise à mettre en œuvre la parité, et qui est porteuse d’une profonde conscience quant aux préoccupations des citoyens et citoyennes.

La pétition nationale pour une parité constitutionnelle à l’horizon 2030 approuvée par la Chambre des représentants Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page