Algérie : élections sur mesure pour le FLN, parti rejeté par le Hirak

Le président de l’Autorité électorale indépendante (Anie), a dévoilé ce mardi 15 juin les résultats des élections législatives anticipées du 12 juin dernier en Algérie, confirmant comme attendu la victoire du FLN, le parti historique, un parti honni et rejeté depuis 2019 tout au long des marches populaires du Hirak, qui a récolté pas moins de 105 sièges de la future  Assemblée Populaire Nationale (APN) sur les 407 qu’elle compte. 

Toutefois la victoire, la vraie en Algérie, a été celle de l’abstention au regard du nombre d’électrices et d’électeurs algériens qui ont daigné se rendre. aux urnes. L’Anie a recensé 5,62 millions de bulletins dont 1,16 million ont été blanc. Ils sont in fine 4,6 millions sur un total de 24,3 millions d’électrices et électeurs à avoir constitué l’ANP soit, 19,1 % de taux de participation ou 23,03% si l’on y ajoute les bulletins blancs.

Le FLN avec environ ¼ des sièges est donc majoritaire il est suivi des Indépendants, 78 sièges, qui s’inscrivent ainsi en seconde force politique du pays devant les frérots du Mouvement de la société pour la paix (MSP) qui avaient revendiqué dimanche la victoire avant d’être remis en place par l’Anie. Les Islamistes, arrivent donc en troisième position avec 64 sièges, suivi des “Randos“ du Rassemblement démocratique (RND) avec 57 candidats ont été élus. Le Front El Moustakbal de Abdelaziz Belaïd a remporté 48 sièges tandis que le Mouvement El Bina de Abdelkader Bengrina a vu 40 de ses candidats élus.

Huit autres formations politiques seront représentées dans la nouvelle chambre basse du Parlement mais elles ne dépassent pas 3 sièges pour les meilleures d’entre elles et sont pour la plupart des partis à mouvance islamiques. Voilà le scénario législatif est planté, il représente un Algérien sur quatre et dans l’affaire ce sont les militaires qui se frottent les mains avec une marionnette Abdelmadjid Tebboune en l’occurrence pour exaucer leur volonté.

Algérie : élections sur mesure pour le FLN, parti rejeté par le Hirak Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page