Retour des MRE: La décision royale « hautement stratégique » selon un expert

La décision du Roi Mohammed VI de mettre en place un dispositif spécial pour l’accueil des Marocains résidant à l’étranger en prévision de la saison estivale est une décision «hautement stratégique » qui aura plusieurs impacts positifs sur l’économie marocaine, selon Driss Effina, économiste, et président du Directoire du Centre indépendant des analyses stratégiques.

A la veille de la réouverture des frontières du Maroc, le Roi Mohammed VI a exhorté toutes les parties prenantes dans la domaine touristique (hôtellerie, transport maritime et aérien, consulats…) à veiller à accueillir dans les meilleures conditions les Marocains résidant à l’étranger.

Une série de mesures ont été prises pour faire baisser les prix des billets d’avion et de bateau pour la communauté marocaine établie à l’étranger, notamment pour les familles, afin de faciliter leur retour au Maroc dans un contexte d’après crise du covid-19 ayant eu des répercussions sur l’économie nationale et aussi sur les économies des Marocains d’ici et d’ailleurs.

Grâce à la décision royale, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pourront bénéficier de prix réduits pour effectuer leur séjour au pays après un an sans pouvoir voir leur familles. Cette mesure a été accueillie avec joie au sein de la communauté marocaine qui a rapidement pris d’assaut les sites de réservations de billets et les agences de voyage. Entre dimanche et lundi, plus de 120.000 réservations de vols vers le Maroc ont été enregistrées via la Royal Air Maroc qui a mobilisé 2,5 millions de sièges pour la saison estivale, jusqu’au 15 septembre.

« Après une année touristique blanche les MRE vont revenir massivement vers le pays et auront un grand impact, notamment dans le secteur informel, en grande difficulté depuis la pandémie », a confié Driss Effina à Hespress FR dans une analyse de la portée de la décision royale.

« Les MRE représentent une force économique importante pour le Maroc. Nous avons 5 millions de marocains qui travaillent ou qui résident à l’étranger », indique-t-il, affirmant que même pour les résidents fiscaux à l’échelle de leur pays de résidence, il existe une contribution non négligeable au développement du Maroc « à travers les transferts qu’ils font d’une année à une autre ».

A ce titre, Driss Effina, a rappelé que les transferts d’argent vers les familles au Maroc ont connu une hausse pendant la période du coronavirus l’année dernière, « ce qui montre que les MRE sont toujours solidaires avec leur famille sur le territoire national ».

Une décision stratégique

Concernant la décision royale de baisse des prix des transports pour les Marocains, « ça c’est une décision très intelligente », a indiqué notre interlocuteur. « C’est une vraie action qui rentre dans la mise en œuvre du nouveau modèle de développement, qui a insisté sur cette question-là », dit-il.

Les Marocains résidents à l’étranger qui n’ont pas pu regagner le territoire national depuis un an ou plus à cause de la pandémie du covid-19 gagneront des offres promotionnelles importantes pour les encourager à passer leurs vacances d’été au pays, poursuit l’économiste, notant que cela permettra à l’économie marocaine de gagner, grâce à une augmentation de transfert de devises et plus de consommation.

« Globalement, estime-t-il, cette décision est venue au bon moment, c’est une décision hautement stratégique. (…) Les MRE, comme cela a été indiqué dans le rapport sur le nouveau modèle de développement, contribuent à différents niveaux, parce que c’est une force de consommation, une force qu’on retrouve dans plusieurs secteurs notamment le tourisme, l’immobilier, la création d’entreprises, le transfert de savoir, technologiques».

Alors que certaines personnes ont estimé que la baisse globale des prix pour les MRE constituait une perte pour la compagnie aérienne nationale, la Royal Air Maroc (RAM), Driss Effina considère qu’au contraire, la RAM gagnera au change.

« Lorsqu’on fait le calcul, on voit que le RAM compte sur l’Etat pour compenser les pertes enregistrées au cours de la pandémie du covid-19, et maintenant c’est l’Etat qui demande une contrepartie de ce soutien qui a été apporté à cette entreprise marocaine en appliquant des prix préférentiels aux MRE », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter que cette option-là, était déjà appliquée depuis de nombreuses années dans d’autres pays, en dehors du covid-19, « ils font ce qu’on appelle du +dumping+ en termes de prix pour leurs citoyens pour qu’ils les rapatrient ».

Grâce à cette mesure, la Royal Air Maroc va gagner en devenant plus compétitive, estime l’économiste, ajoutant qu’avec une mesure pareille, les Marocains vont préférer venir au royaume via la RAM.

« Nous savons qu’une partie de la flotte de la Royal Air Maroc est immobilisée à cause de la pandémie du coronavirus, mais grâce à cette mesure, elle pourra être active de nouveau au cours de la période estivale », ajoute le spécialiste en statistiques et études stratégiques.

« Ce retour des Marocains va stimuler différents secteurs économiques, surtout le tourisme, et on pourra revenir jusqu’à 70% ou 80% du niveau avant covid selon Driss Effina, qui soutient que les MRE représentent presque 50% des clients de l’industrie touristique au Maroc.

Retour des MRE: La décision royale « hautement stratégique » selon un expert Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page