Regragui: Les mères ont aidé à éliminer les distractions pendant le Mondial

On ne peut sans doute oublier les grands moments qui ont marqué la Coupe du monde 2022, l’exploit historique de l’équipe marocaine, les supporteurs en fête dans les rues du Royaume et les joueurs célébrant leurs victoires en famille. Pour Walid Regragui, cet aspect familial a été d’une grande importance étant donné que les mères ont réussi à éliminer les distractions pendant la compétition.

Dans une interview accordée à El Pais, l’entraîneur de 47 ans explique à quel point les mères des joueurs ont été importantes lors de cette grand messe footballistique, rapidement transformée par les Lions de l’Atlas en une épopée historique.

« Elles nous ont éclairés. Normalement, les joueurs passent beaucoup de temps à être distraits par les filles, les réseaux sociaux, les bijoux, les photos, Rolex, Louis Vuitton, les lunettes…. Au Mondial 2018 (en Russie), il y a eu beaucoup de problèmes parce que les joueurs ont amené leurs agents, leurs petites amies et leurs amis au camp d’entraînement« , fait savoir Regragui.

Pour ajouter: « J’ai changé les règles, seuls les épouses et les enfants ou la famille proche (frères, sœurs, pères et mères) étaient autorisés à y séjourner. Si je leur avais laissé le choix, les mères n’auraient pas été là« .

« Mais comme ils ne pouvaient amener que des membres de leur famille, il y avait plein de mères. Elles font régner l’ordre. Pour moi, elles étaient très importantes, car le cercle familial tourne autour d’elles« , apprécie le sélectionneur.

Le coach des Lions explique ainsi que pour les musulmans, le rassemblement des familles le vendredi autour du couscous de la mère est quelque chose de très important, notant que seules les mères sont capables de réunir leurs enfants de cette manière. « Aujourd’hui, elles ont un groupe WhatsApp sur lequel elles organisent tout« , a-t-il dit.

En effet, c’est grâce à la présence de leurs mères durant le Mondial, aux efforts déployés, à la concentration mais surtout à la « niya » que les hommes de Regragui ont pu atteindre le dernier carré de la compétition pour la première fois de l’histoire africaine et arabe.

Par ailleurs, le sélectionneur s’est servi de sa propre expérience de joueur pour ouvrir les portes du camp d’entraînement aux familles durant le Mondial 2022, précisant qu’être enfermé pendant un mois sans voir personne d’autre que ses coéquipiers, « je l’ai vécu à la CAN, ce n’est pas forcément sain« .

Même si les médias et le public pensent que les rassemblements hermétiques permettent de se focaliser sur la victoire, la vérité, « c’est que passer la journée à parler de football avec ses coéquipiers et à écouter l’entraîneur n’est pas aussi positif que de pouvoir faire une pause de temps en temps pour passer une heure avec sa famille« , fait-il remarquer.

« Après tout, pourquoi ces hommes ont-ils décidé de jouer pour le Maroc? À cause de leurs parents. Pour leurs grands-parents. Parce qu’à la maison, ils ont acquis un sentiment d’appartenance à un pays qu’ils n’auraient pas connu autrement« , fait valoir Walid Regragui.

Regragui: Les mères ont aidé à éliminer les distractions pendant le Mondial Hespress Français – Actualités du Maroc.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page