Don de sang: « 0 donneur » les jours de match du Maroc au Mondial

Le jour des matchs du Maroc en Coupe du monde, « il y a eu 0 donneur » de sang au niveau des centres de transfusion du Royaume, a indiqué Najia Amraoui, directrice du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNTSH). A l’occasion de la journée nationale du don de sang qui célèbre les donneurs, la cheffe du CNTSH revient pour Hespress FR sur la situation au Maroc et l’importance de faire ce don au moins 2 fois par an.

« Cette journée pour nous, c’est pour remercier les donneurs à l’échelle nationale. Nous avons 350 000 donneurs par an qui représentent 0,86 % de donneurs par rapport au nombre d’habitants », a déclaré Najia Amraoui en soulignant l’objectif presque atteint, c’est-à-dire celui fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui préconise d’avoir au moins 1 % de donneurs.

Avant la pandémie covid-19, en décembre 2019, le Maroc avait réussi à frôler ce minimum fixé par l’OMS en atteignant 0,99 %, tandis que la demande en sang reste fixe dans le pays.

« Nous avons besoin de plus de 1 000 poches de sang par jour, les besoins sont différents d’une région à une autre selon la concentration de population, le nombre d’hôpitaux et cliniques et où se trouvent les Centres hospitaliers universitaires (CHU) comme Rabat, Casablanca et Marrakech », a expliqué la responsable.

Au niveau des centres de transfusion régionaux, une stratégie bien rodée depuis quelques années déjà est mise en place pour gérer les besoins en sang selon les demandes dans toutes les régions du Maroc.

Une gymnastique souvent difficile à faire surtout en périodes de « pénuries » et à cause de la limite de conservation des produits dérivés du sang : Les globules rouges se conservent pendant 42 jours, alors que les plaquettes périssent en seulement 5 jours.

« Tous les jours, nous avons un objectif à atteindre en termes de dons du sang », a affirmé la directrice du centre national de transfusion sanguine, faisant remarquer que les jours de matchs du Maroc en Coupe du monde, « il y a eu 0 donneur, et c’est grave ».

Alors que les demandes de don de sang se multiplient chez les particuliers sur les réseaux sociaux, une grande partie des citoyens oublient qu’il est nécessaire de donner tout au long de l’année.

« N’importe qui peut avoir besoin de sang du jour au lendemain, et on doit penser au bien commun de notre société et être responsables » pour que personne ne se retrouve face à une situation de manque de sang, a ajouté notre interlocutrice.

A ce sujet, Najia Amraoui fait remarquer que les femmes peuvent donner du sang tous les 3 mois et les hommes tous les 2 mois. « Nous ce que l’on demande, c’est juste que les 350 000 personnes qui donnent du sang 1 fois par an, qu’ils le fassent 2 fois et nous aurons dépassé le minimum d’1 % ».

Don de sang: « 0 donneur » les jours de match du Maroc au Mondial Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page