Déterminé à battre l’Espagne, Achraf Hakimi veut écrire l’histoire avec le Maroc

Il est l’un des hommes forts de cette phase de groupe en Coupe du monde 2022. Joueur marocain le plus populaire, Achraf Hakimi n’a pas encore dit son dernier mot et assure que le Maroc écrira son histoire, pour une qualification sans précédent, en battant l’Espagne, mardi 06 décembre en 8es de finale.

Dans un entretien accordé à Marca, à la veille du match du Maroc face à l’Espagne qui se déroulera au stade de l’Education City à Al-Rayyan (16 heures), Achraf Hakimi a affiché de grandes ambitions, assurant que l’équipe nationale a confiance en ses capacités pour tirer le meilleur de ce match.

Légèrement blessé aux ischio-jambiers lors du premier match contre la Croatie, le latéral réussit tout de même un début de Mondial canon. Contre le Canada, il a délivré la passe décisive en profondeur à Youssef En-Nesyri (23e), et il a écoeuré les adversaires par ses interventions défensives, jusqu’à finir homme du match.

‘’Nous sommes pleins de confiance. Nous allons essayer de développer notre jeu et d’appliquer notre stratégie pour battre l’Espagne’’, a souligné le joueur du PSG dans un entretien au quotidien sportif Marca, publié lundi.
Selon lui, la sélection marocaine est dotée d’une jeune génération ‘’qui a faim d’exploits, qui veut changer les choses, écrire l’histoire, et c’est ce que nous sommes en train de faire’’.

Une rencontre difficile, un soutien immensurable

Le Lion de l’Atlas estime que la rencontre de mardi contre l’Espagne sera ‘’difficile entre deux équipes qui se connaissent très bien’’.

‘’Chaque équipe va faire usage de ses armes pour gagner. Nous allons jouer onze contre onze et que le meilleur gagne’’, a-t-il résumé, mettant l’accent sur le rôle du public marocain dans le soutien des Lions de l’Atlas pendant la Coupe du monde.

‘’Le soutien du public marocain est inconditionnel lors de cette Coupe du Monde, comme l’avait été en Russie, parce que ce sont des moments uniques. (…) Le public est conscient du fait que nous avons un bon groupe, et il nous a donné beaucoup d’affection. On le sent, on a l’impression de jouer chez nous, tout en rouge. Nous sommes heureux et satisfaits. Nous les remercions à nouveau et leur demandons de continuer ainsi’’, s’est réjoui Achraf Hakimi, se disant ‘’très fier’’ de jouer pour le Maroc.

Hakimi se sent plus important avec le Maroc

Revenant sur sa folle aventure en ce début de Coupe du monde, Achraf Hakimi a révélé se sentir plus important en équipe nationale, qu’en club avec le Paris Saint-Germain.

« Avec le Maroc, j’ai plus d’importance dans le jeu. J’ai plus la balle, on me fait me sentir à l’aise. A Paris, c’est différent: parfois, je cours et je ne reçois pas le ballon. Ici, on essaie toujours de me trouver, ils savent l’importance que je peux avoir offensivement et défensivement », explique-t-il dans Marca.

S’agissait-il d’une petite pique indirecte à sa situation au PSG? Toujours indispensable (il n’a manqué qu’un match cette saison, contre Troyes, et n’a été remplaçant que deux fois), Hakimi y a déjà marqué trois buts cette saison, dont un lors du dernier match avant le Mondial, contre Auxerre (5-0).

« Pas à sa place » en équipe espagnole

Concernant son choix de sélection, il n y a jamais eu d’hésitation pour Hakimi. Passé brièvement par la sélection espagnole chez les jeunes, le latéral a vite remarqué que ce n’était pas « l’endroit adéquat » pour lui, malgré l’intention de la Roja de l’enrôler.

“Il y a eu des contacts, je suis aussi allé faire un essai dans l’équipe nationale espagnole, avec De la Fuente. J’ai passé quelques jours à Las Rozas et j’ai vu que ce n’était pas le bon endroit pour moi, je ne me sentais pas chez moi”, a-t-il affirmé.

Pour rappel, le Maroc a décroché son billet pour les huitièmes de finale du Mondial Qatar-2022 en battant le Canada par 2 buts à 1 (mi-temps : 2-1), jeudi, pour le compte de la 3e et dernière journée du groupe F.

Pour sa part, l’Espagne a terminé deuxième (4 pts) du groupe E après sa défaite, jeudi, face au Japon (1-er/6pts). Son groupe comptait également l’Allemagne et le Costa Rica.

Déterminé à battre l’Espagne, Achraf Hakimi veut écrire l’histoire avec le Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page