Énergies renouvelables: Le taux d’électrification rurale a atteint 99,83% en 2022

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a dévoilé, lors de la présentation du projet de sous-budget, les avancées du secteur de la transition énergétique et les projets et perspectives, notant que 325 villages au Maroc ont été raccordés au réseau électrique national.

Dans une présentation du sous-budget pour le volet de la transition énergétique devant la commission des secteurs productifs de la Chambre des Conseillers, la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a révélé que son département a pu assurer la couverture en électricité de 325 villages, soit 7 451 logements, portant ainsi le taux d’électrification rurale à 99,83 %. Ce projet de raccordement au réseau électrique national a coûté environ 262 millions de dirhams.

Benali a fait savoir que son département prévoit notamment le raccordement à l’électricité de 200 villages incluant 4 778 logements avec un investissement total d’environ 129 millions de dirhams ce qui signifie l’augmentation du taux d’électrification rurale à 99,92 %.

La ministre a indiqué qu’il est envisagé, pour la période 2022-2023, de produire une capacité électrique d’environ 1,417 mégawatt supplémentaire, en plus des projets de développement des énergies renouvelables réalisés après l’adoption du projet de n° 82.21 relatif à la production. Il est à rappeler que le cadre juridique de la production électrique, à partir des sources d’énergies renouvelables au Maroc, a permis de doubler les opportunités pour le secteur privé d’investir dans ce domaine vital et également de booster la production électrique afin d’atteindre les objectifs fixés par la stratégie nationale et répondre aux besoins des citoyens à des prix plus bas.

Benali a annoncé qu’une capacité d’environ 203 mégawatts a été exploitée à partir des ressources énergétiques renouvelables, et ce, au cours de cette année. Le ministère a également autorisé de nouveaux projets dans le but d’augmenter la production nationale d’électricité et de réduire la dépendance énergétique.

Elle confirme que son département poursuivra le développement de plusieurs projets se focalisant sur les énergies renouvelables ainsi que l’exploitation du projet de l’énergie éolienne actuellement à la ville de Oualidia qui est doté d’une capacité d’environ 36 mégawatts et s’inscrit dans le cadre de la loi 13.09 et du projet éolien de Taza, d’une capacité d’environ 87 mégawatts, dans le cadre d’une production contractuelle.

En outre, Benali a déclaré qu’une feuille de route a été préparée décrivant les étapes qui doivent être suivies pour évaluer, revoir et mettre à jour la stratégie nationale. Le document comprend notamment une définition de la vision stratégique et des défis nationaux liés au développement durable, la définition des objectifs stratégiques fixés en plus des recommandations.

Concernant le Programme National des déchets ménagers, la ministre a signalé que les projets élaborés lors de l’année en cours continueraient, et a ajouté que la couverture financière destinée à ceux-ci est de 200 millions de dirhams, tout en privilégiant la continuité des projets ayant déjà obtenu les premières tranches de financement, notamment pour les projets déjà réalisés.

Rappelons que la stratégie énergétique nationale vise à assurer une production électrique à partir des énergies renouvelables s’élevant à plus de 52 % à l’horizon 2030, notant que la capacité électrique établie à partir de sources renouvelables a atteint environ 4 gigawatts en 2022. Cette stratégie ambitieuse du Royaume a pu attirer de plus en plus d’investisseurs étrangers, dont les entreprises européennes, vers ce secteur prometteur, augmentant ainsi la possibilité d’atteindre rapidement son objectif phare.

Selon les experts, le Maroc n’a d’autre choix que d’accélérer les investissements locaux ou internationaux dans le secteur des énergies renouvelables afin de pouvoir alléger sa facture énergétique qui a atteint des records avec la hausse vertigineuse des prix des matières énergétiques 100 % importées.

Énergies renouvelables: Le taux d’électrification rurale a atteint 99,83% en 2022 Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page