Cafés et Coupe du Monde où le plaisir contre la cupidité

La Coupe du monde qui bat son plein si l’on peut dire, c’est un fait, est le meilleur des bonheurs pour tous les amateurs de football de la planète.

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion ou l’opportunité d’être dans les gradins, ils se tournent vers leurs téléviseurs voire même vers ceux des cafés ou autres endroits où l’ambiance est plus chaude et partagée entre fans comme d’exemple, ceux qui supportent nos Lions de l’Atlas et ils sont légions. Pour nombre d’entre eux, regarder les matchs en direct sur grand écran, accompagné de ses amis, est une véritable tradition dans laquelle ils trempent volontiers.

Si ce rendez-vous universel footballistique fait leur joie, au Maroc et même ailleurs, il n’en  demeure pas moins une source de revenus supplémentaires pour ne pas dire consistants pour les cafés et restaurants qui semblent s’être bien préparés pour la circonstance. Et pour cause dès lors qu’il sont abonnés à la fameuse chaîne aux droits, il se permettent d’ajouter au prix de la consommation un petit bakchich pour peu qu’il en affiche la tarification au préalable, histoire de rester dans la légalité et  accueillir une clientèle consentante.

Mais à bien y voir, cela sent l’arnaque et la cupidité car ils profitent d’une passion ou addiction si l’on veut pour se faire du pèze, sachant en cela qu’un féru payerait une fortune pour voir son équipe évoluer et ici le cas est même patriotique puisqu’il s’agit de la sélection. Les cafetiers et autres restaurateurs, diffusant les rencontres de Coupe du Monde de football, expliquent cela par le fait qu’ils ajoutent à l’ambiance du matériel sophistiqué (écrans géants, des téléviseurs de haute qualité ) un coté gastronomique et des animations pour être plus attractifs afin de justifier leur augmentation.

Sauf que, cette dernière devient carrément du domaine de l’arnaque car les prix d’une boisson ou d’une prestation donné passent du simple au quadruple voire plus parfois. Un propriétaire de café à Mohammedia sollicité par Hespress et voulant garder l’anonymat a répondu qu’augmenter les prix était légal dès lors que l’on affichait la tarification au préalable. « Cette pratique est d’usage mais pour ma part j’ai gardé les mêmes tarifs que la normale. Dans les cafés populaires l’augmentation n’est pas excessive elle est de 2 à 3 dhs la boisson et spécialement pour la circonstance ».

Il étaye nos dires en disant, effectivement d’autres établissements attendaient cette opportunité et s’y sont préparés en conséquences (abonnements avec plus de choix, produits nouveaux, acquisition de matériels supplémentaires voire même changement de décor pour un cadre adéquat au visionnage d’un match etc… Aussi pour se rattraper ils doublent voire même triplent les prix des consommations. Ils se rattrapent ainsi, estimant en cela que tous les moyens sont bons pour augmenter leur chiffre d’affaires en cette période spéciale. Ils profitent de ce que les horaires des rencontres soient à des moments opportuns correspondent parfaitement au remplissage des établissements ». Bref, les fortes influences de quelles natures soient-elles tout le monde veut en tirer profit. Pour le cas ici c’est le supporter qui en paye fortement le prix.

Cafés et Coupe du Monde où le plaisir contre la cupidité Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page