Pourquoi faut-il se faire vacciner contre la grippe saisonnière ?

Le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est prévu pour début octobre. Ainsi, il est important de comprendre les effets de la grippe saisonnière, mais également l’importance de la vaccination et les groupes concernés.

Dr Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé, a livré une profonde analyse sur le sujet. Dans un premier temps, le spécialiste définit ainsi la grippe saisonnière comme une maladie causée par une infection par des virus de la grippe et affecte principalement les voies respiratoires.

Les symptômes peuvent être légers, mais également graves, et sont définis par température élevée — souvent 40 degrés -, des frissons sueurs, des maux de tête, une toux sèche, de la fatigue, un écoulement nasal, des maux de gorge, des douleurs musculaires, des vomissements et parfois une diarrhée chez les enfants.

« Généralement chez les jeunes en bonne santé, la grippe se rétablit après une semaine ou deux, mais chez certains groupes vulnérables, l’infection peut s’avérer grave sinon morte », souligne le spécialiste.

Même si la grippe saisonnière semble facile à gérer, « elle cause entre 300.000 et 650.000 décès par an », nous indique Dr Hamdi notant que parmi les facteurs de risque on trouve les personnes âgées de plus de soixante-cinq ans, les maladies chroniques quel que soit l’âge tel que le diabète, la tension artérielle, les maladies cardiovasculaires, troubles du système immunitaire, les femmes enceintes, l’obésité et autres.

« La plupart du temps, les gens atteints d’une grippe ont recours aux antibiotiques. Mais ces derniers ont une efficacité sur les bactéries et non sur les virus », précise Dr Tayeb, notant qu’il est inutile de les utiliser pour traiter la grippe.

« Les médecins ne prescrivent ces antibiotiques qu’en cas de surinfections bactériennes suite à l’infection initiale. Le traitement repose généralement, chez les jeunes en bonne santé, sur le repos et boire des boissons abondamment. Dans certains cas, le médecin peut prescrire des antiviraux », explique-t-il.

La grippe n’est pas un rhume 

Bien que les deux soient des maladies respiratoires, les virus différents. Comment ? Selon Dr Hamdi, les symptômes de la grippe sont d’apparition brutale, plus forts et variés. « Dans le cas de rhume, l’apparition de symptômes est progressive et ceux-ci se résument à quelques céphalées, petite fièvre, et un écoulement du nez », précise-t-il.

L’importance de la vaccination contre la grippe saisonnière

Chaque saison froide, la grippe saisonnière affecte des centaines de millions de personnes dont une partie développe des symptômes légers, d’autres par contre nécessitent des hospitalisations, admissions en réanimation, et des centaines de milliers de décès à cause des complications dues à la grippe, explique le spécialiste.

Mais pas seulement ! L’épidémie grippale exerce également une pression sur les hôpitaux et les professionnels de santé, et engendre un absentéisme considérable au travail et de la scolarité, avec son impact important sur la vie sociale et le cycle économique des entreprises et des pays avance-t-il.

Se faire donc vacciner contre la grippe une fois par an réduit le risque d’attraper le virus et d’infecter d’autres personnes avec un taux qui peut atteindre les 90 %, indique Dr Hamdi dans son analyse, notant que le vaccin protège énormément contre les cas graves et les décès.

« Le vaccin contre la grippe est un vaccin sûr et ses avantages l’emportent de loin sur les quelques effets secondaires mineurs tels que la douleur et la rougeur au site d’injection », explique Dr Hamdi.

Vaccin contre la grippe saisonnière : Pour qui ?

Venant ainsi aux groupes prioritaires à la vaccination contre la grippe saisonnière. Selon Dr Tayeb Hamdi, toutes les personnes à partir de l’âge de six mois peuvent bénéficier de ce vaccin, qui est considéré comme très bénéfique pour eux sur le plan médical. Toutefois, le spécialiste précise qu’il y a des groupes qui sont prioritaires du fait qu’ils sont plus susceptibles de développer des complications graves de la grippe.

Dans les détails, il s’agit de toutes les personnes âgées de 65 ans et plus, qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les maladies du foie, les maladies rénales, le cancer ainsi que les femmes enceintes à tous les stades de la grossesse, et enfin les professionnels de santé pour protéger leurs patients et se protéger eux-mêmes pour pouvoir faire face à la pression des demandes de soins lors d’une période qui nécessite leur présence plus que jamais.

Dans ce sens, Dr Hamdi préconise de prendre le vaccin à partir d’octobre, une injection pour les adultes et les enfants de plus de 9 ans. Il confirme ainsi que la protection est assurée deux semaines après la prise de l’injection et que l’efficacité du vaccin dure de 6 à 8 mois.

« Les virus de la grippe sont en constantes mutations. Les vaccins sont adaptés annuellement par l’OMS aux souches circulantes. Le Maroc utilisera cette année, comme les deux années précédentes, un vaccin avec quatre souches au lieu de trois, pour une protection plus large et plus importante », a affirmé le spécialiste.

Pour les personnes vulnérables, Dr Hamdi recommande fortement de recevoir le vaccin contre la grippe saisonnière et le vaccin contre la Covid-19 pour les protéger contre les deux maladies.

Pourquoi faut-il se faire vacciner contre la grippe saisonnière ? Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page