Affaire du chirurgien Tazi : La famille implore la grâce royale

La famille du célèbre chirurgien plasticien Hassan Tazi, actuellement placé en détention pour trafic d’êtres humains, en appelle au Roi Mohammed VI pour sa libération. 

Sur la page officielle Facebook du célèbre chirurgien, la famille a diffusé une vidéo de son fils, dans laquelle il plaide pour la libération de ses parents et de son oncle.

Dans cette vidéo, l’enfant Tazi s’est effondré en pleurant en racontant sa souffrance et celle de sa famille depuis l’arrestation de ses parents, cette même famille, affirme-t-il, qui vit une grande crise depuis la mort de son frère en 2020 et l’arrestation de son père et sa mère, Mounia, ainsi que son oncle Abderrazak.

L’enfant, qui s’est adressé directement au Roi Mohammed VI au nom de ses frères et de sa grand-mère, a indiqué : « Je ne peux plus supporter cette situation. Je ne peux plus à aller à l’école et mes sœurs sont malades ».

Cette sortie de l’un des enfants du célèbre chirurgien Tazi, intervient quelque temps avant que le juge d’instruction de la Cour d’appel de Casablanca ne lance la procédure de confrontation, prévue le 15 septembre, entre l’épouse de Tazi et « Zainab. B», qui se présentait comme assistante sociale et philanthrope, avec l’autre accusée dans cette affaire, dénommée « Saïda ».

On s’attend à ce que cette confrontation, qui intervient après les vacances judiciaires, soit la dernière dans ce dossier qui a beaucoup avancé, avant qu’il ne soit renvoyé à l’audience.

Il est à noter que le parquet général près la cour d’appel de Casablanca avait décidé de poursuivre El Hassan Tazi, surnommé le « médecin des pauvres », sa femme, son frère et un médecin chef dans une clinique dont il est propriétaire, pour « traite d’êtres humains, escroquerie et de falsification de documents ».

Affaire du chirurgien Tazi : La famille implore la grâce royale Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page