Les FAR participent à une conférence internationale en Israël

Tsahal, l’armée israélienne, a annoncé la tenue d’une conférence internationale la semaine prochaine (du 12 au 15 septembre) sur « l’innovation opérationnelle » à son quartier général de Tel-Aviv, avec la participation de délégations militaires de 25 pays. On s’en doute, le Royaume figure parmi les participants à l’évènement. L’inspecteur des Forces Armées Royales (FAR), commandant de la zone Sud, le général de corps d’armée, Belkhir Farouk sera de la partie.

Selon un communiqué de l’armée israélienne, il est prévu outre le Maroc, la participation des Etats-Unis,  de la Grèce, Chypre, de la Finlande, Pologne, de l’Italie, de la République tchèque, de l’Inde, de l’Allemagne, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Slovaquie, de la Hongrie, de la France, du Canada et de l’Australie, en plus de l’OTAN. Dans ce même communiqué, il est dit que la conférence « permettra d’approfondir la coopération internationale dans les domaines de la stratégie et de la défense, ainsi que d’élargir l’apprentissage mutuel et l’exploitation des capacités militaires ». Tsahal a en outre déclaré que « la conférence est une étape supplémentaire dans le renforcement de la coopération entre Tsahal et d’autres pays du monde ainsi que pour la réalisation de la sécurité et de la stabilité régionales ».

Dans ce contexte, Abderrahmane Mekkaoui, expert dans les questions militaires et stratégiques, a déclaré à Hespress que « la coopération militaire maroco-israélienne est très avancée dans les circonstances actuelles, surtout après que le Maroc ait décidé de rétablir les relations politiques, militaires et de sécurité avec Israël. Le Royaume est resté, cependant droit dans ses bottes quant à ses positions sur la question palestinienne » Mekkaoui a poursuivi en disant, que « la conférence qui se tiendra à Tel-Aviv est en réalité une réunion technique qui discutera des stratégies modernes dans les guerres qui sont devenues des guerres hybrides qui reposent sur des missiles et des drones à moyenne et longue portée ».

Abderrahmane Mekkaoui a souligné que « le Maroc essaie de tirer parti des systèmes dans les opérations israéliennes, en particulier aujourd’hui, ce qui se passe est une cyberguerre en premier lieu, et le Maroc bénéficie des capacités techniques israéliennes énormes dans ce domaine ». L’expert en questions militaires et stratégiques est formel, « aujourd’hui, celui qui possède l’information gagne la guerre, et Israël a les moyens. La technologie de la quatrième à la sixième génération lui permet d’affronter divers ennemis », a-t-il encore dit, notant, « c’est pour cela que le Maroc cherche à bénéficier d’une formation sur la technologie de Israël, en particulier dans le domaine cybernétique, des armes de cinquième et quatrième génération, des drones et des missiles à longue portée pour protéger son territoire de diverses menaces ».

Cette participation intervient des mois après la réception d’Aviv Kochavi, Chef d’Etat-Major de l’Armée israélienne, au quartier général du Haut Commandement des Forces Armées Royales à Rabat par l’inspecteur des Forces Armées Royales (FAR), commandant de la zone Sud, le général de corps d’armée, Belkhir Farouk. Le responsable hébreu avait évoqué au cours de sa visite au Maroc, avec ses homologues marocains les opportunités de coopération militaire, que ce soit en termes de renforcement de la formation ou dans les domaines opérationnels et du renseignement. Un communiqué publié par les Forces armées royales marocaines a déclaré que la visite vise à renforcer la coopération bilatérale dans le cadre de l’accord tripartite entre Israël, le Maroc et les Etats-Unis.

Les FAR participent à une conférence internationale en Israël Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page