Stress hydrique à Casablanca : La Lydec se lance dans une campagne de sensibilisation

C’est une dure année que traverse le Maroc en raison de la rareté de l’eau et la faiblesse des précipitations. Et l’une des plus grande villes du Royaume n’a pas échappé à ce stresse hydrique. Les acteurs de la métropole s’activent donc pour remédier à la situation et trouver des solutions.

Après les instructions émanent de la Commune de Casablanca d’interdire le gaspillage d’eau (arrosage à l’eau potable, lavage des véhicules ..), le délégataire de la distribution d’eau potable et d’électricité à Casablanca, Lydec, est entré en ligne face à la baisse des réserves disponibles appelant le grand public à rationaliser l’utilisation de l’eau.

Dans un communiqué sur le stress hydrique, Lydec a expliqué qu’en cette période de sécheresse et en raison de la situation hydrique critique au niveau des bassins hydrauliques approvisionnant la région de Casablanca-Settat, elle poursuit la mise en œuvre du plan d’action présenté aux autorités en mars dernier, notamment les opérations d’optimisation de la pression d’eau sur le réseau, de jour comme de nuit.

Ces opérations permettent d’économiser la ressource en diminuant les pertes d’eau sur l’ensemble du réseau y compris chez les clients, tout en maintenant l’approvisionnement en continu, a-t-elle expliqué.

En cas de perturbations constatées, Lydec a indiqué rester à l’écoute et à la disposition de ses clients à travers le Centre de Relation Clientèle (0522 31 20 20) 24h/24 et 7j/7.

Dans ce contexte exceptionnel de baisse de la ressource, Lydec a souligné qu’il est plus que jamais urgent de poursuivre la rationalisation de la consommation en eau.

« En cohérence avec les mesures prises par les autorités (arrêt de l’arrosage des espaces verts et du lavage des véhicules avec de l’eau potable…), Lydec est pleinement mobilisée et lance un appel à l’esprit civique et responsable de ses clients et les encourage à adopter des éco-gestes simples au quotidien qui contribuent à la préservation de cette ressource », a-t-elle indiqué.

Tout en assurant à ses clients et les habitants du Grand Casablanca sa mobilisation pour limiter les impacts de la pénurie d’eau, Lydec précise poursuivre ses efforts pour délivrer au quotidien les services de distribution d’eau et d’électricité, d’assainissement liquide et d’éclairage public dans les meilleures conditions.

Des sources de Hespress rapportent que la Commune de Casablanca a contacté la Lydec, en raison du retard observé dans le lancement du processus de sensibilisation des citoyens, exigeant d’elle l’accélération des démarches de sensibilisation. La réaction de la Commune a certainement poussé la Lydec a organisé plusieurs campagnes de sensibilisation au niveau des plages de Casablanca, comme observé.

En ce qui concerne le niveau de remplissage des barrages qui a considérablement baissé au cours de l’été en cours, Samira El Haouat, directrice de la Direction des bassins hydrographiques du Bouregreg-Chaouia, a indiqué que « le ministère en charge du secteur travaille sur un nouveau projet pour résoudre le problème des ressources hydriques ».

Dans une déclaration à Hespress, la responsable a expliqué que « le projet en question concerne le déversement de l’eau excédentaire du bassin du Sebou dans le bassin du Bouregreg », notant que « le bassin du Sebou est autosuffisant, et ne sera pas affecté par le manque de pluie cette année, ce qui permettrait d’alimenter la zone côtière de Rabat et de Casablanca en eau potable.

Le même responsable a poursuivi que « le bassin d’Oum Er-Rbia, qui alimente la ville de Casablanca, connaît une grande pénurie cette année ce qui a poussé les autorités à l’enrichir avec les ressources en eau disponibles dans le bassin du Bouregreg-Chaouia », notant que « les autorités ont empêché certaines cultures consommatrices d’eau à proximité de ce bassin  ».

Stress hydrique à Casablanca : La Lydec se lance dans une campagne de sensibilisation Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page