Rentrée Al Aoula 2022: Des programmes toujours plus novateurs et un engagement réaffirmé envers la jeunesse

La présentation de la grille de la rentrée constitue un moment fort dans l’agenda d’Al Aoula. Il s’agit d’une période particulière pour les téléspectateurs en attente d’une programmation inédite et renouvelée.

À l’écoute de son public, la chaîne ne manque pas d’être au rendez-vous encore cette année ! De nombreuses nouveautés sont au programme, aux côtés des émissions culte qui se voient consolidées.

Ce qui attend les téléspectateurs d’Al Aoula…

Information, fiction, documentaires, divertissement…la grille se veut éclectique et de nature à renforcer le positionnement d’Al Aoula en tant que chaîne publique généraliste. Une attention particulière est toutefois portée aux programmes jeunesse, dans le cadre de la démarche volontariste qui aspire à une plus forte adhésion de cette tranche d’âge à l’offre d’Al Aoula. La chaîne poursuit ainsi sur sa lancée tout en veillant à se renouveler.

Parmi les concepts novateurs sur ce créneau :
– « Andi Holm » qui donne à voir le plus beau visage de notre jeunesse en mettant en avant son potentiel créatif. Chant, danse, musique, acrobatie… le public pourra apprécier toute l’étendue du talent de nos jeunes. L’émission promet d’être chargée d’émotion et devrait contribuer à donner une nouvelle impulsion à la dynamique artistique et culturelle souhaitée par Al Aoula. A retrouver dès le 1er octobre. Tous les samedis à 19h45.

– « 100% Raqmi » viendra également enrichir les programmes jeunesse. C’est l’émission de l’heure par excellence ! En cette ère du tout numérique, son ambition est de faire de nos jeunes des consommateurs éclairés et des créateurs de matière digitale.

Tous les outils nécessaires leurs seront livrés grâce à un contenu qui se veut à la fois informatif et ludique. Des sujets soigneusement choisis, traités par des invités triés sur le volet et en lien avec l’actualité marocaine, africaine ou internationale : gaming, évolution du secteur des startups technologiques, digital appliqué à l’industrie, success stories…

Il s’agit de favoriser l’adhésion de note société à l’univers numérique qui offre d’énormes opportunités. L’évolution de notre pays est en jeu, dans un monde d’hyper-communication où l’économie se base sur une multitude d’échanges de biens, de services et d’informations. L’émission se veut dynamique, moderne et inspirante. A retrouver à partir du 2 octobre. Tous les dimanches à 20h15.

Ces programmes viendront s’ajouter à d’autres émissions concoctées pour le jeune public : Zaynab wa Nafnouf programmé tous les samedis à 19h15 dès le 1er octobre prochain, Hikayat wa Ibar à retrouver le samedi à 19 heures dès le 1er octobre…

Une offre enrichie, différents formats et concepts

Parmi les fondamentaux de la nouvelle grille également : la fiction. Pour asseoir son image de leader, Al Aoula met encore cette saison tous les moyens pour proposer à son public des séries et des téléfilms à forte valeur de production. Deux séries inédites sont au programme de cette nouvelle rentrée :

– Joudia, du nom du personnage principal. Une jeune femme belle et intelligente habitée par l’envie de se venger. Joudia porte ce fardeau depuis le décès de sa mère. Il lui faudra user de multiples stratagèmes pour prétendre atteindre son objectif. Va-t-elle arriver à ses fins ?  Retrouvez à l’affiche de cette série pleine de rebondissements réalisée par Safae Baraka avec dans les rôles principaux Ibtissam Laaroussi, Najat El wafi, Hamid Zoughi, Abdennebi Benioui, Abdelghanni Sannak, Hassna Tamtaoui, Jawad Sayeh et bien d’autres.
Rendez-vous tous les lundis à 21h30 dès le 26 septembre.

– Jrit ou jarit, portrait croisé de trois femmes partagées entre l’envie d’être entièrement dévouées à leur famille et celle de se réaliser. L’histoire s’inspire de faits réels. Relatés sur un ton tragi-comique ils montrent à quel point les traditions et la société patriarcale peuvent peser sur la vie d’une femme, quel que soit son statut. Gynécologue, chef d’entreprise et cadre supérieure, nos personnages principaux n’échappent pas à la règle. La réalisation est signée Lamisse Khairat. Le casting est prestigieux là encore : Raouia ; Naima Ilyass, Rachid El Ouali, Souad Khouyi, Zineb Obeid, Youssef Joundy, Mohcine Malzi, Sahar Seddiki, JalilaTalemsi, Fatima-Zahra Lahrech, Tarik Boukhari, Nasser Akababet ; Nada Belkaceme bien d’autres encore.
Rendez-vous tous les mercredis à 21h30 dès le 28 septembre.

Dans sa mission de service public, Al Aoula veille également à sensibiliser ses téléspectateurs et à promouvoir le civisme et la citoyenneté. Pour les accompagner dans leur quotidien et leur prodiguer les conseils nécessaires, 3 séries de capsules inédites leur seront proposées :

– Rouh El Mouatana qui rapproche les téléspectateurs de citoyens engagés en faveur de la promotion des valeurs de solidarité et de citoyenneté. Vous pourrez découvrir leur portrait à partir du 26 septembre prochain, chaque lundi et mercredi à 20 heures.

– Redlbal, capsules en 3D dédiées au vivre ensemble. Des problématiques diverses seront abordées. Rendez-vous chaque mardi et jeudi à 20h00 à partir du 27 septembre.

– Sehatouna qui répond aux interrogations les plus communes en matière de santé. A retrouver tous les vendredis à 20h00 à partir du 30 septembre.

– Le magazine Ousrati fera également son retour dans la nouvelle grille d’Al Aoula. Experts, invités et chroniqueurs faisant autorité dans leur domaine seront là pour répondre à toutes vos interrogations. Un accompagnement au quotidien placé sous le signe du bien-être et de la convivialité.

Encore cette saison le documentaire figure en bonne place sur la grille d’Al Aoula. De quoi enrichir sa collection documentaire et consolider la place de choix octroyée à la culture.
Outre Amoudou programmé tous les mercredis à 22h 30 dès le 28 septembre, et Alf Mrahba que vous pourrez de nouveau apprécier les mardisà 22h30, à partir du 27 septembre, retrouvez à la rentrée deux nouvelles séries inédites :

– Omran bayna lbari wa lbahr consacre cette saison à la présentation des ports maritimes du royaume. Leur rôle stratégique, leur architecture ainsi que les événements historiques dont ils ont été le théâtre. Tous les lundis à 22h30 à partir du 26 septembre.

– Bin l bareh w lioum qui rapproche le public des artistes qui ont marqué de leur empreinte la scène musicale et artistique marocaine. Des portraits ont été réalisés, agrémentés de témoignages et d’extraits musicaux. Un vrai voyage dans la mémoire culturelle de notre pays. A retrouver tous les samedis à 14H40 à partir du 1erOctobre.

Pour ce qui est de la docu fiction, Moudawala, l’émission emblématique, continuera de captiver nos téléspectateurs en rouvrant les archives des tribunaux marocains. Des affaires classées, relatées sous forme de fiction et qui sont porteuses de grands enseignements. Dès octobre. Tous les dimanches à 21h30.

Une autre émission demeure incontournable :45 dakika ; Le magazine d’investigation continuera d’approfondir l’actualité et d’analyser les grands phénomènes de société. Un rendez-vous à retrouver dès octobre les dimanches à 21h30.

Côté divertissement, Al Aoula continue de parier sur ses émissions phares. Riches et diversifiées, elles sont très prisées par le public et font partie des programmes les plus fédérateurs. Bonne humeur et convivialité garantie !

Retrouvez à la rentrée vos deux programmes préférés :

– Maa mahabati qui rend hommage aux grands noms de la scène artistique et musicale marocaine. Du pur divertissement combiné à des moments d’intense émotion. A ne pas manquer dès le 3 septembre. Chaque samedi à 22h00.

– Jmaatna zina qui met en avant le patrimoine musical marocain. Toutes les régions du royaume et tous les genres musicaux sont représentés. Les mélomanes seront comblés ! Rendez-vous est pris dès le 1er octobre. Chaque samedi à 21h30.

Le sport quant à lui conservera une place de choix sur la grille d’Al Aoula. L’essentiel des résultats sportifs et de l’actualité continuera à vous être livré par Al Alam Arriyadi.

Nos performances…

A travers cette nouvelle grille, Al Aoula entend poursuivre sur sa lancée après les bonnes performances de la saison précédente. Des scores dont témoignent les chiffres de Marocmétrie (2021 – 2022) et dont voici un extrait représentatif :
– 3,8 millions de téléspectateurs autour du journal télévisé soit 31, 1% de parts d’audience.
– 3,7 millions de téléspectateurs pour le magazine d’investigation « 45 Dakika » soit 28,7 % de parts d’audience.
– 4,4 millions de téléspectateurs pour « Moudawala » soit 33,8% de parts d’audience.
– 5 millions de téléspectateurs pour la série « Addaira » 1555 soit 38,7 % de parts d’audience.
– 4,7 millions de téléspectateurs pour la série « Ser Lakdim » soit 41,6% de parts d’audience.
– 3,8 millions de téléspectateurs pour le programme « Jmaatna Zina » soit 32,4% de parts d’audience.
– 7,9 millions de téléspectateurs pour « Lalla Laaroussa » soit 61,8% de parts d’audience.

Côté divertissement, 5,8 millions de téléspectateurs pour Standup, soit 49,4% de part d’audience.
L’offre digitale n’est pas en reste. Proximité, instantanéité et interactivité en sont les maîtres mots, ce qui ne manque pas de séduire le jeune public. Les chiffres sont éloquents là encore :

-11 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux d’Al Aoula.
-3 milliards de vues sur Youtube.

Pour ce qui est des applications Snrtlive et Standup, elles comptent plus de 4 millions d’installations IOS et Android.

Rentrée Al Aoula 2022: Des programmes toujours plus novateurs et un engagement réaffirmé envers la jeunesse Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page