Investissement : Israël ouvrira un bureau commercial au Maroc en 2023

Israël prévoit l’ouverture, en 2023, d’une mission commerciale au Maroc, a fait savoir la ministre israélienne de l’Économie et de l’Industrie, Orna Barbivai, lors de la conférence maroco-israélienne sur les affaires tenue à la Bourse de Tel-Aviv cette semaine.

« La connexion avec le Maroc semble la chose la plus naturelle au monde « , a affirmé la ministre israélienne de l’Économie, Orna Barbivai, en présence d’Abderrahim Beyyoud, chef du bureau de liaison marocain à Tel-Aviv, qui a pris part à la conférence.

Deux ans après la signature de l’accord de rétablissement des relations entre Israël et le Maroc, Orna Barbivai a précisé qu’il « y a une volonté mutuelle de promouvoir des processus économiques efficaces« , notant que «  les accords d’Abraham témoignent du fait qu’Israël est ouvert à la paix avec qui le souhaite et les opportunités économiques sont extraordinaires ».

Dans « un intérêt diplomatique substantiel« , la ministre a donc annoncé la volonté de son pays « d’ouvrir un bureau d’attaché économique au Maroc en 2023 pour promouvoir le commerce et l’investissement entre les deux pays « .

« Grâce aux accords de commerce et d’investissement de l’année dernière, les exportations et les importations ont été exceptionnellement élevées, un fait qui a un effet direct sur la force économique de l’État d’Israël« , a-t-elle dit.

Et de faire noter que le Royaume du Maroc n’est qu’un début dans cette politique « d’ouverture » et que le potentiel est énorme.

Cette décision montre qu’Israël voit dans ses nouvelles relations diplomatiques avec le Maroc un potentiel commercial et économique très important, commente la presse israélienne sur le sujet. Cette dernière estime ainsi que la mise en place d’un attaché économique est censée réaliser le potentiel à la fois des liens avec le Maroc lui-même, de ses accords commerciaux avec l’Europe et avec les pays africains.

Cité par la presse locale, le chef du bureau de liaison marocain en Israël, Abderrahim Beyyoud, a assuré lors de la conférence que « la position stratégique du Maroc entre l’Europe et l’Afrique, en tant que système démocratique et économique libre, avec un marché intérieur dynamique, en fait l’un des pays leaders de l’économie africaine ».

« Le PIB et la maîtrise de l’inflation sont quelques-uns des facteurs qui font du Maroc une destination privilégiée pour faire des affaires dans des conditions idéales », a-t-il soutenu.

Il a en ce sens rappelé que « le Maroc a signé des accords de libre-échange avec de nombreux pays, dont les États-Unis et des pays africains, et offre aux entreprises basées au Maroc un accès à 2,5 milliards de consommateurs« .

« Le Maroc a un avantage concurrentiel clair, ce qui en fait un excellent endroit pour la croissance des entreprises israéliennes. Nous nous sommes engagés à renforcer et à améliorer nos relations commerciales avec Israël, et nous avons l’intention de vous permettre un accès pratique au secteur privé au Maroc « , a-t-il ajouté.

Cette annonce de la ministre israélienne de l’Économie intervient au moment où le chef du bureau de liaison israélien à Rabat, David Govrin, a été rappelé par son pays, suite à des suspicions de « harcèlement sexuel, non-signalement de cadeaux, exploitation de femmes locales« . Une enquête interne a été ouverte par le ministère israélien des Affaires étrangères.

Investissement : Israël ouvrira un bureau commercial au Maroc en 2023 Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page