Rentrée scolaire : Les enfants reviennent au banc de l’école sans mesures draconiennes liées au Covid-19

Au Maroc, la rentrée scolaire 2022/2023 a démarré ce lundi 5 septembre au grand bonheur des petits mais aussi des parents. Dans une visite tôt ce matin à l’école Khadija Oum Al Mouminine de Salé, l’ambiance était plutôt bon enfant et conviviale.

Photo : Mounir Mehimdate

Présent lors du premier jour de la rentrée scolaire, Said Hayane, directeur provincial du ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports de la ville de Salé, a fait état d’une rentrée scolaire marquée par la normalité au niveau de sa province.

Cette année, l’une des priorités du ministère de l’Éducation nationale est de garantir l’accès aux structures d’éducation du préscolaire à tous les enfants tout en améliorant la qualité, avec un nouveau programme qui vise la formation, en préscolaire, de 8.000 éducatrices et éducateurs dont 98% de femmes.

Photo : Mounir Mehimdate

Ainsi, le nombre total des élèves ayant rejoint les banc de l’école ce lundi n’a toujours pas été dévoilé par le ministère de l’Éducation nationale. À l’école de Khadija Oum Al Mouminine de Salé, le retour des élèves se fait en étapes, surtout eu primaire nous confie Said Hayane, « afin de laisser place à des séances d’animation et d’accueil spécifique surtout pour les enfants des petites classes 1AS-2AS-3AS, qui sont programmés le matin tandis que les autres classes sont programmés l’après-midi« , explique-t-il.

Photo : Mounir Mehimdate

Interrogé sur les mesures prises contre le Covid-19 cette année, le directeur provincial du ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports de la ville de Salé assure qu’il n’y a plus de mesures draconiennes prises dans ce sens, vu que les chiffres sont en baisse. « Nous sommes plus souple aujourd’hui en ce qui concerne le Covid-19 surtout avec les enfants du primaire« , a-t-il souligné.

Photo : Mounir Mehimdate

« Cette année, nous avons accordé plus de temps à la construction des apprentissages et aux activités de la vie scolaire pour rattraper le déficit de l’ère Covid où nous avons priorisé le droit à la protection et la mise en valeur de tout ce qui relève des précautions et des mesures préventives, et ce, conformément à nos références pédagogiques et éducatives, la loi-cadre 51.17 en l’occurrence« , a-t-il conclut.

Photo : Mounir Mehimdate

Rentrée scolaire : Les enfants reviennent au banc de l’école sans mesures draconiennes liées au Covid-19 Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page