Guterres: Il est temps de se mobiliser face à la crise humanitaire

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a appelé la communauté internationale à la mobilisation pour surmonter la crise humanitaire qui menace plusieurs parties du monde.

« Il faut tout un village pour aider les personnes en proie à une crise humanitaire », a-t-il lancé dans un message à l’occasion de la journée mondiale de l’aide humanitaire célébrée le 19 août de chaque année.

Il a relevé que “ce village comprend les personnes touchées, toujours les premières à intervenir lorsqu’une catastrophe frappe – dans un esprit d’entraide entre voisins”. Il comprend aussi la communauté mondiale qui se mobilise pour aider ces personnes à se relever et à reconstruire, ainsi que les centaines de milliers de travailleurs et travailleuses humanitaires œuvrant à titre bénévole ou professionnel, a dit le chef de l’ONU.

“Ce village dispense des soins de santé et des services éducatifs et apporte eau et nourriture, abri et protection, aide et espoir”, a-t-il indiqué, notant que les humanitaires travaillent sans relâche pour faire de la planète un monde meilleur.

Soulignant que les humanitaires, souvent au péril de leur vie, apaisent les souffrances dans les conditions les plus dangereuses qui soient, Guterres a salué leur dévouement et leur courage ainsi que la mémoire de celles et ceux qui ont perdu la vie au service de cette noble cause.

De son côté, le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, Martin Griffiths, a relevé, dans un article d’opinion à l’occasion de cette même journée, qu’en dépit de ce sombre tableau fait de conflits et de crises, il y a de l’espoir.

“Même dans les profondeurs du désespoir et de la division, il existe des lueurs d’espoir, qu’il s’agisse de nouvelles solutions à des problèmes apparemment insolubles ou d’actes de générosité et de bonté qui apportent du réconfort à ceux qui souffrent”, a-t-il estimé dans cet article envoyé aux correspondants.

Il a fait observer que l’espoir et la solidarité sont au cœur même de l’action humanitaire, notant que dans le contexte de la violence continue en Ukraine, par exemple, il y a des milliers de volontaires qui viennent en aide aux personnes prises au piège dans les zones de guerre.

Cette générosité fait écho aussi à une longue tradition d’entraide entre voisins qui se manifeste du Bangladesh à la Colombie, de la Jordanie à l’Ouganda, a-t-il dit.

Et de conclure que le courage et la conviction de ces travailleurs humanitaires, qui cherchent toujours des moyens d’atteindre les personnes affectées même dans les pires des crises, “nous incitent à ne jamais perdre espoir”.

Guterres: Il est temps de se mobiliser face à la crise humanitaire Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page