Code de la famille, bon voisinage…Un politologue décrypte le discours du trône

Mustapha Tossa, journaliste et politologue franco-marocain basé à Paris en France revient avec Hespress sur le discours Royal de samedi prononcé par le Roi Mohammed VI à l’occasion de la 23ème année de son intronisation.

Sur le volet algérien, Mustapha Tossa le décrypte ainsi: « C’est une main tendue fraternelle, d’amitié et de réconciliation de la part du Roi Mohammed VI. Et comme ce n’est pas nouveau on a tendance à dire que le Royaume se répète dans sa stratégie. Sauf que dans le contexte actuel et c’est exceptionnel, l’Algérie vit une situation extrêmement difficile. Elle entretient des relations ambigües et antagonistes avec son voisinage, Espagne, France, Libye, Mauritanie ainsi que le monde arabe ».

Le journaliste et politologue continue dans sa lancée et explique que « le fait que le Maroc réitère sa politique de la main tendue, met le régime algérien dans l’embarras dans son bras de fer qu’il mène à l’encontre du Maroc ».

Forcément, dira encore M. Tossa,  « il y a une victoire morale du Royaume qui prône la réconciliation, le bon voisinage et les bonnes relations entre Algériens et Marocains », et d’étayer l’antithèse, alors que «de l’autre côté, le régime d’Alger ne jure que par l’escalade, que par la tension, que par l’agressivité et la menace de guerre aux yeux de l’opinion régionale et internationale ».

Manifestement cela accule Alger à prendre responsabilités et position poursuit-il « quitte à surprendre son environnement ». Le message adressé directement au président algérien « met ce dernier dans la situation délicate de répondre à cette main tendue, quitte à passer pour le pyromane de service de la région ».

Pour ce qui est de la femme marocaine notre interlocuteur dira que « le Roi Mohammed VI accorde un rôle très important à la femme marocaine pour qu’elle s’inscrive dans le processus de développement du Royaume afin qu’elle ne souffre pas plus d’une marginalité qu’elle a subi des années durant. C’est un investissement royal pour qu’elle devienne partie prenante du processus de développement du Maroc. Ce discours lui donne et encadre ce schéma politique et stratégique sociétal marocain ».

Le volet économique n’a pas été en reste, « la priorité primordiale de la stratégie marocaine quant à ce volet, c’est de rendre la place Maroc très attractive pour les investissements étrangers car, ce sont des créations de richesse et d’emplois et donc une ouverture sur le monde ».

« Le Roi du Maroc dans son discours a donné ses directives pour l’ensemble de l’exécutif pour préparer le Royaume à accueillir un maximum d’investissements étrangers à des fins d’en profiter ». C’est une stratégie de développement extrêmement précieuse et extrêmement gagnante pour le Maroc, affirme M. Tossa, ajoutant que d’autant plus, le Maroc « bénéficie d’une excellente réputation, la stabilité politique, main d’œuvre, expertise, savoir-faire, et positionnement géographique, autant d’atouts pour rendre le Maroc attractif pour les investissements étrangers ».

Au niveau du social, « le Maroc a vécu une période difficile lors de la crise de la Covid-19, mais le Maroc par un certain nombre de décisions, a réussi à protéger les populations les plus fragiles. Lors de cette crise sont apparues quelques failles du système de santé marocain et donc le Souverain a investi lourdement dans une protection généralisée pour qu’aucun citoyen marocain ne soit laissé pour compte et pour que l’Etat solidaire soit présent ».

Puis revenant sur les grands contenus sociaux du discours royal, Mustapha Tossa a estimé qu’« ils  montrent à quel point le Maroc s’est engagé dans la protection sociale pour préparer les Marocains efficacement aux défis du développement. On ne peut pas être productif si l’on est pas protégé socialement. C’est ce modèle-là que le Roi Mohammed VI tente d’élaborer pour le bien des Marocains ».

Code de la famille, bon voisinage…Un politologue décrypte le discours du trône Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page