Discours/Investissement : « L’appel lancé par le Roi fait preuve d’une grande logique économique » (Politologue)

Dans son discours à la Nation à l’occasion du 23e anniversaire de son accession au Trône, samedi, le Roi Mohammed VI est revenu sur les efforts concertés de l’État et des secteurs public et privé, qui ont permis à l’économie nationale de résister aux crises et aux soubresauts et de réaliser ainsi des résultats concluants dans les différentes filières de production.

Mais cette embellie a été éphémère en raison de la conjoncture internationale, a souligné le Souverain notant qu’outre une modeste campagne agricole, des facteurs exogènes ont entraîné une envolée des prix de certains produits de première nécessité avant de préciser qu’il s’agit d’un problème auquel aucun pays n’a échappé.

Conscient des retombées de cette situation sur les conditions de vie de nombreux groupes de citoyens, le Roi a évoqué dans son discours le lancement d’un programme national pour atténuer l’impact de la sécheresse sur les agriculteurs et sur la population rurale en plus des orientations qu’il a livrées au gouvernement pour l’allocation de crédits importants à la subvention de certains produits de base et pour qu’il assure l’approvisionnement des marchés en ces produits.

Évoquant la Caisse de compensation, dont le budget a doublé en 2022 excédant les 32 milliards de Dhs, le Roi a appelé à la consolidation des mécanismes de solidarité nationale e la lutte déterminée et responsable contre les spéculations et la manipulation des prix.

De même, le Souverain a estimé dans son discours que nous devons aussi tirer le meilleur parti des opportunités et des perspectives ouvertes par ces mutations pour drainer plus d’investissements, stimuler les exportations, promouvoir le produit national.

Le Roi a dans ce sens engagé « le gouvernement ainsi que les sphères politique et économique à offrir plus de facilités aux investissements étrangers qui, en cette conjoncture internationale, choisissent notre pays, en éliminant tout obstacle qu’ils peuvent rencontrer », a-t-il précisé.

Sollicité par Hespress Fr, Driss Aisaoui, politologue, a soulevé la logique économique dont a fait preuve le Roi Mohammed VI dans son discours à l’occasion de la fête du Trône.

« Le Roi a dit attention au gouvernement. Il faut chercher les investissements directs étrangers (IDE). Cet appel du Roi intervient dans la mesure où il considère que le Maroc a atteint un point de maturité important au niveau de l’économie marocaine et de nos investissements, et que le Maroc est très en avance », analyse Aissaoui. Notre source cite ainsi plusieurs exemples, comme les avancées réalisées dans les domaines de l’automobile, l’aéronautique, les technologies de l’information et autres.

Tout cela fait que le Maroc est véritablement sur un plan que les autres pays ne peuvent pas atteindre, soutient le politologue, notant que « si on veut continuer dans l’excellence, il faut aller à la recherche des IDE, et faire en sorte que nos investissements soient plus compétitifs que les autres ». Selon lui, « l’appel lancé par le Roi fait preuve d’une grande logique économique ».

Toujours en ce qui concerne l’investissement, Aissaoui avance qu’on ne peut pas apporter un investissement important, faire rentrer de la devise, à un pays qui ne donne aucun avantage à l’investisseur.

Raison pour laquelle le politologue qualifie cet appel du Roi au gouvernement d’Aziz Akhannouch, comme « pressant pour dire, réveillez-vous. Vous devez servir le pays et donner la possibilité à des investissements autres de venir s’installer dans notre pays qui va devenir, ou qui est déjà devenu à mon sens, un pays de grandes possibilités de création de richesse, à l’échelle du Maghreb et de l’Afrique de manière générale », a-t-il souligné.

Concernant la politique africaine du Maroc, Driss Aissaoui estime qu’elle est « extrêmement intelligente ». Elle a permis au Maroc, selon lui, de « s’installer parmi les peuples africains de manière modeste, bien sûr, et en même temps très sérieuse et sereine, pour dire que les Marocains veulent que l’Afrique soit la meilleure. Et je pense qu’on est sur la bonne voie », a-t-il conclu.

Discours/Investissement : « L’appel lancé par le Roi fait preuve d’une grande logique économique » (Politologue) Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page