Les Français de plus en plus attirés par le Royaume

Nul doute, que ce sont les Français dont la communauté dépasse les 51.000  personnes inscrites sur les registres consulaires (2021) qui sont les étrangers les plus nombreux au Maroc. C’est que le Royaume attire de ses opportunités d’emploi, du coût de la vie moins élevé, de sa politique fiscale très attractive pour les citoyens de l’Hexagone ainsi que de la qualité de vie et autres avantages aussi séduisants les uns que les autres.

Aussi, vivre dans le Royaume est-il le rêve de beaucoup d’Européens, en particulier de Français. Entre le faible coût de la vie et le soleil tout au long de l’année, le Royaume reste une option de plus en plus prisée par les expatriés français qui représentent la communauté étrangère la plus importante dans le pays. Les Français, toutes catégories d’âge confondues, s’installent principalement dans les zones touristiques et les grandes villes de la côte où les opportunités d’emploi ne manquent pas.

En effet, plusieurs postes de responsabilité leur sont accessibles, tant dans les structures marocaines, françaises ou internationales et particulièrement dans les secteurs de l’énergie, l’aéronautique, l’automobile et le tourisme.

Les retraités ne sont pas en reste. Nombre d’entre eux, s’y expatrient au regard des avantages offerts et d’ailleurs à cet égard, le Maroc fait partie des destinations préférées des retraités français au même titre que le Portugal, la Grèce ou autres. De plus sa proximité avec l’hexagone (3 heures de vol) est un atout non négligeable pour les expatriés français pour leur va-et-vient.

Si le climat est souvent la raison principale (300 jours d’ensoleillement par an), l’aspect financier peut aussi rentrer en ligne de compte au moment d’opter pour l’installation dans le Royaume. Et pour cause, le coût de la vie est 40 % moins cher qu’en France, ce qui leur permet de profiter pleinement de leur retraite. Le régime fiscal est également plus avantageux que celui de la France, puisqu’il permet à toute personne y habitant plus de six mois, d’obtenir une réduction. Les ressortissants étrangers qui résident au Maroc doivent y déclarer l’ensemble de leurs revenus, conformément à la loi de finances pour 2018 et procéder au paiement de l’impôt sur le revenu par voie électronique.

Cette politique fiscale est également attractive pour les entreprises. En effet, le choix est on ne peut plus stratégique, au regard de la politique fiscale du Royaume, qui permet à l’entreprise, pendant les cinq premières années sur place, d’être exonérée d’impôts (impôt à taux réduit de 17,5 %). Le Royaume regorge de plus d’un millier de PME Françaises (elles n’étaient que 500 en 2009) qui  de leur 100.000 emplois, 700 filiales, et un stock d’investissements qui charrie jusqu’à 15 milliards d’euros et plus, figurent en tête des opérateurs étrangers au Maroc.

Outre les salaires moins élevés et une politique fiscale avantageuse, le Royaume porte d’entrée vers l’Afrique subsaharienne et profonde, se veut également être une plate-forme vers le continent et de surcroit pour le monde des affaires français.

Concernant la Chambre Française du Commerce et d’Industrie du Maroc (CFICM), elle est la plus importante des 115 Chambres de Commerce et d’Industrie Françaises à l’international, puisqu’elle comptabilise plus de 3750 entreprises adhérentes dont des entreprises du CAC40 (quasi-totalité y sont présentes,  Alstom, tramway et TGV, France Télécom, (dans le capital de Meditel), Renault…) et de franchises françaises (Fauchon, FNAC, Leader Price…).

La France représente un tiers des investissements étrangers directs (IDE) dans le Royaume et ce, malgré la montée des investisseurs du Moyen-Orient ou d’Asie. Le Maroc par ailleurs, est le premier bénéficiaire des concours de l’Agence française de développement (AFD), qui de son financement du secteur privé et des PME-TPE… participe quelque part au développement du pays.

Les Français de plus en plus attirés par le Royaume Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page