USA-Maroc: Un partenariat appelé à évoluer chaque jour davantage

Le partenariat entre le Maroc et les Etats-Unis, basé sur une approche « gagnant-gagnant », continuera d’évoluer pour porter la relation à un niveau « plus que jamais important ». Ce partenariat stratégique s’est nettement renforcé grâce au leadership du Roi Mohammed VI, indique un analyste américain.

L’analyste et commentateur politique américain Calvin Dark a affirmé que le partenariat entre le Maroc et les Etats-Unis, ne cessera pas d’évoluer durant les prochaines années face aux défis conjoints partagés par les deux pays amis.

« Au cours de l’année écoulée, sous le leadership du Roi Mohammed VI, le Maroc a entrepris des efforts dans des domaines clés qui auront un impact sur le Royaume et sur ses intérêts et ses relations avec ses alliés dans le monde », a indiqué l’analyste dans une déclaration à la presse.

Il explique que le Maroc s’est imposé ces dernières années comme un acteur clé pour répondre aux défis régionaux, continentaux et mondiaux, et c’est ce qui explique que la relation entre Rabat et Washington est à la fois dense et multiforme.

Elle a trait à la sécurité et la défense, au business, à l’économie, aux énergies renouvelables. Sur le volet de la sécurité, « Ce partenariat de sécurité est vital pour la région ainsi que pour les intérêts américains et européens dans la région », a-t-il dit.

L’analyste a cité à ce titre la coopération qui s’est manifestée lors des exercices militaires conjoints de l’African Lion qui attestent du « leadership du Maroc en tant qu’allié fiable des États-Unis face aux défis de sécurité ».

Les deux pays mènent des actions pour « s’assurer que leur partenariat séculaire évolue constamment pour relever les défis du 21e siècle », a indiqué le commentateur politique, avant d’évoquer le côté économique où les deux partenaires veillent à ce que la coopération économique se fasse selon une approche « gagnant-gagnant pour les citoyens des deux pays ».

Il a également cité le positionnement du Maroc en tant que « trait d’union entre les investisseurs américains et les autres pays d’Afrique », avançant à titre d’exemple le Forum sur l’investissement Maroc-Etats-Unis à Dakhla. Des événements comme celui-ci, estime-t-il, « sont exactement ce dont nos deux pays ont besoin pour encourager la prospérité économique ».

Ces opportunités « profitent particulièrement aux populations des provinces du Sud compte tenu de l’impact important de l’économie et du commerce sur la vie des communautés », a indiqué l’analyste américain, et de poursuivre que « l’année à venir, les États-Unis entreprendront davantage d’actions en droite ligne de leur reconnaissance en 2020 de la souveraineté marocaine sur le Sahara pour enfin aider à résoudre ce conflit vieux de plusieurs décennies ».

Il souligne en outre que le leadership du Maroc pour servir de trait d’union entre les investisseurs américains et les pays du continent africain « aura un effet d’entraînement positif sur tout le continent ».

Sur l’énergie, il prévoit un essor des investissements dans secteur de l’énergie, soulignant que le Royaume s’est déjà imposé comme un leader un matière d’énergies vertes et renouvelables.

USA-Maroc: Un partenariat appelé à évoluer chaque jour davantage Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page