Le Maroc se prépare à fournir 8% des besoins en électricité au Royaume-Uni

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a annoncé que le Maroc commencera à fournir au Royaume-Uni 8% de ses besoins électriques totaux à partir de sources d’énergie renouvelables à faible coût produites au Maroc.

Ryad Mezzour a parlé du méga projet énergétique qui lie le Maroc à la Grande-Bretagne et qui doit permettre d’acheminer de l’électricité propre vers le Royaume-Uni à travers des câbles sous-marins sur plus de 3/800 km long.

Ce projet dénommé X-Links, connait la participation de la société saoudienne ACWA Power, le développeur et exploitant de centrales de production d’électricité et de production d’eau dessalée.

Dans une interview accordée au journal Asharq Al-Awsat, en marge d’une visite à Londres, le ministre a expliqué que « le Maroc est aujourd’hui une base que de nombreux pays européens, notamment le Royaume-Uni, qui le considèrent comme une source potentielle d’approvisionnement en électricité ».

« Nous avons un énorme projet sur lequel nous travaillons avec des développeurs du secteur privé, et nous en discutons au niveau gouvernemental », a-t-il déclaré, notant que le projet vise à fournir environ 8% de l’électricité au Royaume-Uni à partir de production marocaine.

En d’autres termes, ces 8% d’électricité pourront alimenter près de 7 millions de foyers britanniques en électricité à bas coût et à faible impact écologique, d’ici 2030.

Les deux Royaumes « connaissent une dynamique très positive, et les gouvernements britannique et marocain sont pleinement engagés dans la promotion de cette coopération », notamment économiques. A titre d’exemple, depuis le Brexit, les échanges commerciaux entre Rabat et Londres ont connu une augmentation de plus de 130%.

Et le ministre d’expliquer que les deux pays disposent d’un produit phare développé par le gouvernement britannique pour soutenir l’intégration des industries marocaines et britanniques. Il s’agit « d’une garantie à l’exportation de 4 milliards de livres, en soutien à l’investissement de toute entreprise qui produit au Maroc et comprend 20% de la contribution britannique. »

« Cette intégration est fortement soutenue par les deux parties. En plus des mécanismes de soutien marocains, il permet le développement d’opportunités d’investissement exceptionnelles », a affirmé Mezzour.

Quant au potentiel énergétique marocain, le Maroc n’a pas de grand stocks d’hydrocarbures, a encore indiqué le ministre, qui a estimé que le Royaume a recherché d’autres manières d’avoir un potentiel énergétique, en portant son avantage concurrentiel sur les énergies renouvelables.

Le Maroc s’est engagé vers un mix énergétique pour produire de l’électricité, et vise à « produire 52% de notre électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2030″, soit dans moins de 10 ans, a déclaré le ministre, notant que « de bons progrès ont été réalisés vers cet objectif », selon lui, ce pourcentage est de 35 % actuellement.

« Aujourd’hui nous sommes devenus l’un des trois premiers pays au monde pour la production d’énergies renouvelables », a-t-il affirmé en mentionnent le Chili et la côte ouest australienne.

Le Maroc se prépare à fournir 8% des besoins en électricité au Royaume-Uni Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page