Nador/Melilla: Les ambassadeurs africains soutiennent le Maroc face à l’assaut migratoire de vendredi

De hauts responsables au sein du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires Etrangères se sont réunis dimanche, avec les ambassadeurs des pays africains accrédités à Rabat pour discuter de la situation de Nador, où de nombreux migrants subsahariens ont tenté d’entrer de force à Melilla, dans une opération qualifiée d’ »extrêmement violente » en Espagne.

Les diplomates marocains et africains se sont réunis dimanche pour un retour sur les événements de vendredi matin où plus de 2.000 migrants illégaux cachés dans les bois et sur le flanc d’une montagne à Nador, ont lancé un assaut contre les forces de l’ordre marocaines afin de pénétrer illégalement dans l’enclave de Melilla.

Pendant plusieurs heures, les migrants se lancés dans cette opération très violente pour entrer quoi qu’il en coûte en territoire espagnol. Quelques 200 agents marocains ont été blessés en tentant de les en empêcher.

Les migrants, qui agissaient comme des groupes armés, étaient entrainés et organisés, selon les forces de l’ordre espagnols qui ont dû gérer une centaine de migrants ayant réussi à escalader le mur de barbelé.

Munis de barres en fer, d’outils tranchants, et de pierres, le groupe de migrants avait tout prévu. Ils étaient également munis d’outils en fer tranchants ressemblants à des crochets, accrochés à leurs poignets, pour les aider à escalader le mur en barbelé, ainsi qu’une radio qui leur permettait de désactiver la fermeture de la grille électrique, ont indiqué des sources espagnoles.

Dimanche, les diplomates marocains ont exposé des images et vidéos inédites de la journée de vendredi ainsi que les réels chiffres des blessés et des décès, montrant l’ampleur de la violence subie par les forces marocaines pendant plusieurs heures et qui ont dû faire face à plus de 2.000 hommes armés et violents.

Ils ont expliqué que les décès des migrants ont été provoqués par les émeutes lorsqu’ils ont accédé au mur de fer. Plusieurs d’entre eux sont tombés, et ont été piétinés par d’autres migrants.

Les ambassadeurs des pays africains accrédités au Maroc, ont été unanimes après cette rencontre d’information, en exprimant leur soutien aux autorités marocaines face à cet événement et en saluant la politique migratoire du pays.

Ils ont affirmé et rappelé que le royaume était le seul pays à être devenu un pays d’accueil et de cœur pour des milliers de migrants qui ont choisi de s’y établir et que le Maroc les a accueilli en retour.

En effet, le Maroc s’est transformé en l’espace de quelques années, de pays de passage à pays d’accueil pour des migrants africains. Depuis 2018, le royaume est devenu le premier pays à régulariser 50.000 migrants sans papiers.

Les ambassadeurs ont également condamné fermement les réseaux de trafic de migrants qu’ils tiennent responsables de cette situation et ont appelé, en même temps au renforcement de la coopération sécuritaire entre les pays africains, afin de lutter contre les nombreux réseaux de trafic d’êtres humains.

Nador/Melilla: Les ambassadeurs africains soutiennent le Maroc face à l’assaut migratoire de vendredi Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page