Joe Biden signe une première loi anti-armes

Le président américain Joe Biden a signé samedi la première grande loi fédérale qui limite l’utilisation des armes à feu aux Etats-Unis, pays où le lobby pro-armes est ultra puissant. La loi est passée suite aux nombreuses tueries qui ont endeuillé le pays, mais surtout la dernière d’Uvalde qui a tué des écoliers et leur maitresse.

La chef d’Etat américain a signé ce projet de loi bipartisan, portant sur la sécurité des armes à feu adoptée depuis des décennies aux Etats-Unis. Ce projet de loi bipartisan sur la sécurité des armes à feu, a été rédigé à la suite des fusillades meurtrières d’Uvalde, au Texas, et de Buffalo, dans l’État de New York, le lendemain de son adoption par la Chambre des représentants par un vote de 234 voix contre 193.

Quatorze républicains ont voté avec les démocrates en faveur de cette mesure, ce qui est un vote historique tant les républicains sont connus pour être des pro-armes.

La Chambre a examiné le projet de loi quelques heures après que le Sénat l’ait approuvé par un vote de 65-33 jeudi soir. Quinze républicains, dont le chef de la minorité Mitch McConnell, se sont joints à tous les démocrates pour soutenir la mesure à la Chambre haute.

La signature du projet de loi par le président intervient une heure seulement avant qu’il ne quitte la Maison Blanche pour le sommet du Groupe des Sept (G-7-) en Allemagne.

« Si Dieu le veut, cela va sauver beaucoup de vies », a déclaré M. Biden au Bureau Ovale au moment de signer le projet de loi.

M. Biden avait exprimé son soutien à la proposition du Sénat plus tôt ce mois-ci, écrivant dans un communiqué que la mesure représenterait « la législation la plus importante en matière de sécurité des armes à feu à passer au Congrès depuis des décennies ».

« Chaque jour qui passe, plus d’enfants sont tués dans ce pays : plus vite elle arrive sur mon bureau, plus vite je peux la signer, et plus vite nous pouvons utiliser ces mesures pour sauver des vies », a-t-il ajouté.

La législation, qui a été adoptée en un temps record au lendemain des fusillades meurtrières d’Uvale au Texas et de Buffalo à New York, prévoit de renforcer les vérifications des antécédents pour les acheteurs d’armes à feu âgés de 18 à 21 ans, établit une infraction fédérale pour les personnes qui obtiennent des armes à feu par le biais d’achats indirects ou de trafic, et clarifie la définition d’un revendeur d’armes à feu sous licence fédérale.

Le projet de loi prévoit également d’allouer 750 millions de dollars pour aider les États à appliquer les lois dites de « drapeau rouge” (Red flag), qui visent à éloigner les armes des personnes considérées comme une menace pour elles-mêmes ou pour autrui

Joe Biden signe une première loi anti-armes Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page