L’AMPS réagit au traitement réservé aux journalistes marocains à Oran

L’Association marocaine de la presse sportive (AMPS) a réagi au mauvais traitement réservé aux journalistes marocains en déplacement en Algérie pour couvrir les Jeux méditerranéens.

Dans un communiqué publié ce jeudi 23 juin, l’AMPS a protesté contre la détention inexplicable des journalistes marocains à l’aéroport d’Oran, om ils ont été retenus de force pendant près de 24 heures.

Les autorités algériennes leur ont refusé l’accès au territoire sous prétexte qu’ils ne disposent pas d’accréditation pour les jeux méditerranéens, qu’ils étaient venus couvrir en transitant par la Tunisie.

Tout compromis et toute solution leur a été refusée en dépit des efforts et pressions des membres du Comité olympique national (CNOM), des représentants consulaires ainsi que des membres du comité d’organisation des Jeux.

Arès une nuit blanche à l’aéroport Ahmed Ben Bella, où ils ont dormi à même le sol, les neuf journalistes en question ont finalement été priés de quitter l’Algérie et de rentrer au Maroc.

L’interdiction d’accès au territoire a été décidée « en haut lieu », selon le témoignage même des agents d’autorité algériens présent à l’aéroport d’Oran.

L’AMPS réagit au traitement réservé aux journalistes marocains à Oran Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page