JM d’Oran: Les journalistes marocains maltraités à leur arrivée en Algérie

Partis pour couvrir les Jeux Méditerranéens d’Oran, des journalistes marocains, qui accompagnaient la délégation sportive marocaine, prenant part à cet événement ont vu une fin de non-recevoir être brandie par les autorités algériennes à leur encontre et donc se sont vus  interdire l’accès au territoire algérien.

Entre les youyous de circonstances qu’a reçu la délégation sportive marocaine participante aux J.M d’Oran et les acclamations qui étaient scandés à l’extérieur de l’aéroport d’Oran,  il semble que la réalité des faits était du domaine de la troisième dimension à Oran en ce 22 juin.

L’Algérie et sa machine de propagande médiatique ont tenté de montrer qu’ils accueilleraient les Marocains comme le fait le Maroc pour les Algériens lors de compétitions sportives, soit en grandes pompes et avec bienveillance, en dépit des tensions politiques.

Mais seule, l’arrivée des sportifs a été ultra médiatisée, si bien que dans leurs déclarations ils se sont dits « surpris » d’un tel accueil. Car connaissant l’Algérie et sa haine viscérale du Maroc, cela ne fait absolument pas partie de ses habitudes d’appeler des badauds pour lancer des you-yous ou applaudir des Marocains.

Et la preuve que cela était une mise en scène, il ne fallait pas attendre longtemps pour voir la perversion du régime d’Alger qui a pris en otage neufs journalistes marocains dont une consœur pendant de longues heures, passant la nuit à même le sol à l’aéroport, malgré le fait d’être en conformité avec le règlement (accréditations, autorisations et tout le tralala y afférent) des JM d’Oran qui au demeurant, restent du domaine du comité des JM.

Les journalistes mais aussi toute la délégation représentant le Royaume (sportifs, dirigeants) ont avaient déjà dû passer par Tunis avec une escale de 5 heures, avant de rallier Oran.

Passant la nuit à même le sol de l’aéroport d’Oran sans qu’une moindre explication ne leur soit fournie, les journalistes ont semble-t-il, dû faire l’objet d’un contrôle d’identité. Mais leur péripéties relèvent d’une véritable prise d’otage de la part du pays organisateur.

Les autorités algériennes dans un semblant de murmure ont argué que des contrôles routiniers sont opérés sur l’identité des personnes qui arrivent en Algérie à l’occasion des Jeux méditerranéens.

Mais inutile de rappeler que seuls nos journalistes marocains ont subi ce traitement odieux. Il semble que les autorités algériennes n’arrivent plus à contrôler leur haine devant tout ce qui est marocain et ne peuvent plus s’en cacher quitte à se ridiculiser.

JM d’Oran: Les journalistes marocains maltraités à leur arrivée en Algérie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page